abonnement2
Recevez en vous inscrivant
un EBOOK GRATUIT intitulé :

"Êtes-vous une personne qui aime trop? Les clefs pour arrêter de souffrir en amour"
 

 

En vous inscrivant à l'infolettre, vous recevrez périodiquement et gratuitement une multitude d'outils, de stratégies puissantes pour vous aider sur le plan personnel et professionnel au fil des semaines. Vous serez aussi informé des activités publiques et des ressources disponibles pour optimiser votre santé, mieux-être, joie de vivre.

 

Merci de votre présence et bonne visite. 

Votre panier

 x 
Panier Vide

L'autonomie affective, ça va ?

 

 

Si une personne est autonome affectivement, elle fera davantage l’expérience du bonheur avec son partenaire de vie si lui aussi est autonome ou elle sera en paix si elle est se retrouve célibataire. Par contre, si la personne est passablement touchée par la dépendance affective, elle aura besoin que l’autre lui partage son énergie en quelque sorte. Au lieu que chacun soit à 100 % ce qui donne 200 % de puissance à la relation voire même 300%, et bien on assiste par exemple à deux individus qui sont à 50 % ce qui donne un quelconque100%.


pair-841006 960 720

Plusieurs sautent de relations en relations, se privant ainsi de plonger suffisamment au creux d’eux-mêmes, ne sachant probablement même pas qu’il faut faire le point en profondeur et réaliser que la solution part de soi d’abord, d’un changement intérieur. Ils cherchent éperdument la bonne personne, mais en vain, car leurs propres patterns ne sont pas réglés et ils continuent ainsi de se répéter, leur faisant vivre et revivre les mêmes choses.

Le tout se fait tellement inconsciemment bien entendu. Qui peut se vanter de n’avoir jamais vécu des scénarios de souffrance affective à un degré plus ou moins élevé ? Le même phénomène peut autant se vivre au niveau des relations professionnelles. Ce n’est pas juste sur le plan amoureux que la dépendance s’exprime.

Tout d’abord, pour vous, est-ce que la solitude se vit bien ? Avez-vous de la difficulté à demeurer seul par exemple suite à une rupture amoureuse ? Est-ce que ça vous prend quelqu’un et vite ? Voilà le piège, car si les éléments qui ont amené la séparation ne sont pas totalement résolus, on répète le même pattern. La pire des solitudes n'est pas d'être seul, mais plutôt le fait de s'ennuyer en étant en sa propre compagnie ! Même les événements les plus sombres en apparence, peuvent contenir la lumière qui chassera l’ombre qui retarde notre plein bonheur.

Pour mieux savoir si la dépendance affective risque fort bien de vous toucher, je vous invite à répondre aux questions suivantes en toute franchise face à vous-même. Notez le nombre de oui et de non.

 

  1. Êtes-vous issu d’un milieu familial perturbé où il y aurait eu de la violence physique et/ou psychologique, des crises de nerfs, de colère, de larmes, des accusations, de la culpabilisation, de l’abandon, du rejet, de l’indifférence, etc.?

  2. Avez-vous un immense besoin d’être apprécié, valorisé, encouragé?

  3. Avez-vous tendance à en faire trop pour la personne que vous aimez, jusqu’à tenter de deviner ce qu’elle désire pour mieux y répondre ou à vous oublier pour elle?

  4. Cherchez-vous à vous montrer indispensable à la personne que vous aimez et même aux autres en général, que ce soit vos enfants, des collègues ? Style sauveur du monde.

  5. Êtes-vous portées à vouloir plaire à tout le monde, à être gentil à outrance?

  6. Avez-vous peur de vous retrouver seul?

  7. Avez-vous tendance à vous accaparer la personne aimée, à vous accrocher à elle?

  8. Ressentez-vous un vide en vous face à votre vie?

  9. Vous arrive-t-il de vous sentir seul parmi la foule comme on dit?

  10. Avez-vous peur d’être rejeté, abandonné ou encore que la personne prenne ce qu’elle veut de vous et vous abandonne lorsqu’elle n’aura plus besoin de vous?

  11. Y a-t-il un sentiment de honte, de gêne qui monte si vous pleurez, si vous avez peur ou si vous vous emportez contre une personne ou une situation?

  12. Avez-vous déjà pensé au suicide après une rupture amoureuse?

  13. Êtes-vous porté à vous culpabiliser pour tout ce qui arrive dans votre relation de couple?

  14. Croyez-vous que vous devriez être mieux, voire parfait pour que les autres vous aiment?

  15. Vous arrive-t-il de vous sentir comme obsédé par la personne aimé, d’en parler abondamment ou d’y penser à outrance? (en positif ou négatif)

  16. Vous arrive-t-il de ressentir que vous jouez un rôle de sauveur envers votre partenaire? Par exemple, s’il est endetté, vous réglez les factures. S’il fait une dépense importante, vous la soustrayez de son engagement envers les frais de base du ménage, vous payez ses vêtements, logement, cherchez des solutions à ses difficultés à sa place, etc.

  17. Avez-vous tendance à vous sous estimer?

  18. Avez-vous tendance à facilement excuser les gestes qui vous détruisent?

  19. Avez-vous tendance à avoir besoin de l’opinion des autres pour prendre des décisions?

  20. Vous arrive-t-il de ne même pas savoir vraiment qui vous êtes au fond de vous-même?

  21. Est-ce arrivé fréquemment de vous êtes retrouvé avec des personnes à problèmes, qui vous quémandaient, et que vous acceptiez d’aider en vous sentant utile?

J’aurais pu en ajouter encore longtemps, mais ces quelques points de repère aident déjà à vous donner des indices à savoir où vous vous situez. La dépendance affective naît de l’enfance, on le sait. Certains besoins n’ayant pas été comblés et continueront de demander à l’être rendu à l’âge adulte. L’individu, et on l’a tous vécu à différents degrés, cherchera régulièrement et inconsciemment à être materné, approuvé, considéré, protégé, accueilli, mais malheureusement, souvent au prix de sa liberté, de son bien-être et du respect de lui-même. Il sera prêt à sacrifier beaucoup. Extrait de mon livre Se libérer de la dépendance affective 

 

Il y a aussi cette ressource complémentaire sur le sujet Chronique radio sur l'autonomie affective 

 

Si vous avez apprécié cet article, il y a davantage de ressources qui font du bien sur ce site (vidéos, livres, CD, sur la dépendance affective, l’ego, etc.) et inscrivez-vous maintenant à l'infolettre gratuite (juste à gauche dans le site). Bienvenue aussi sur https://www.facebook.com/conferencierelinebolduc/

 

Il y a aussi le webinaire gratuit de deux heures intitulé: 7 stratégies gagnantes pour reprendre pouvoir sur votre vie sur ce lien www.realisermavie.com suivi de l'explication de la formation de 8 semaines avec Line Bolduc

Tous droits réservés

FacebookMySpaceTwitterDiggDeliciousStumbleuponGoogle BookmarksRedditTechnoratiLinkedinRSS FeedPinterest