abonnement2
Recevez en vous inscrivant
un EBOOK GRATUIT intitulé :

"50 Secrets pour Manifester l'Abondance"
 

 

En vous inscrivant à l'infolettre, vous recevrez périodiquement et gratuitement une multitude d'outils, de stratégies puissantes pour vous aider sur le plan personnel et professionnel au fil des semaines. Vous serez aussi informé des activités publiques et des ressources disponibles pour optimiser votre santé, mieux-être, joie de vivre.

 

Merci de votre présence et bonne visite. 

Votre panier

 x 
Panier Vide

La souffrance émotionnelle détruit. Osez parler !

 

 

 

Je vous confie mon expérience personnelle.

 

Bonjour,

 

En tant que conférencière qui cumule plus de 2000 présentations, formatrice en entreprises, auteure, j’ai suivi certes plusieurs formations, mais j’ai surtout fait de multiples recherches autodidactes pour mieux comprendre les schémas émotionnels qui nous affectent et comment les libérer.

 

La détresse psychologique, ça fait mal

 

Aujourd’hui, j’aborde un sujet qui est souvent tabou mais si réel au sein de tant de familles ou milieux de travail. Récemment, j’ai eu l’opportunité de faire une conférence pour une cause visant à sensibiliser la population à la détresse psychologique et les chocs post traumatiques que les vétérans de l’armée vivent trop souvent et j’y ai côtoyé plusieurs de ceux-ci et j’en ai été très touchée. Je connais personnellement une personne qui a fait partie de l’armée canadienne en Afghanistan et il ne pourra plus jamais retravailler tellement le choc post traumatique fut majeur. C’est vraiment triste à constater.

 

Mais globalement, il n’y pas que là évidemment que des difficultés émotionnelles de toutes sortes peuvent se retrouver, on le sait. Qui que l’on soit, on peut être touché par ça un jour ou l’autre et de ce fait, il y a aussi beaucoup d’inconforts pour les proches immédiats de toute personne vivant soit de l’épuisement, de la détresse psychologique, émotionnelle, dépression, dépendance, etc.


child-909283 960 720

 

 

Nous n’avons pas été dans l’armée pour la majorité d’entre nous bien entendu, mais qui ne connait pas une personne ou vous-même qui a vécu un niveau de stress ou d’anxiété important, qui a vécu un événement majeur qui a créé un état de mal-être émotionnel ou physique, etc.

 

Le but derrière la réflexion d’aujourd’hui est de faire en sorte que qui que ce soit, ni vous-même refoule souffrances et non-dits. Dire que nous avons mal à la tête, c’est facile, dire qu’on a mal en dedans, c’est plus difficile pour plusieurs.

 

Mon expérience…j’avais si mal

 

J’ai vécu de l’intimidation en milieu scolaire pendant des années et le silence que je m’étais imposé a, à cette époque, failli me mener à la perte de ma vie par des souffrances extrêmes que j’avais refoulées, un désarroi profond m’envahissait. Je ne disais à personne ce que je ressentais de si douloureux. Une estime de moi quasi nulle, une timidité maladive, une perception empreinte de honte. Je me sentais moins que rien, avec une confiance anéantie et un équilibre de vie rompu par tant de mal-être, de tristesse, de douleurs physiques et émotionnelles.

 

Aucun médecin ni psychologue n’avait trouvé ce que j’avais à cette époque critique de mon adolescence où j’avais notamment été hospitalisée. Je me sentais si seule au monde et cela a duré plus de 15 ans et j’ai un jour enfin pu mettre les mots et avoir les compréhensions sur ce que je vivais, à force de recherches, méditations, multiples formations, aide en santé alternative, naturopathie, PNL, etc.

 

J’ai failli en mourir. Osez parler, c’est salutaire.

 

J’ai tant pleuré en secret, tant eu mal et pourtant j’avais de bons parents que j’ai toujours adorés. Toutefois, je ne leur confiais pas ce que je vivais par peur de si ou de ça. On a tous notre personnalité à travers de ça et c’est à nous de prendre notre place au mieux, de se respecter et se faire respecter de tous.

 

A l’âge de 29 ans, mon corps a hurlé sa souffrance et mon médecin m’a servi un ultimatum, car j’étais en danger si ceci continuait, tellement j’étais devenue maigre, étouffée par ce cri du cœur non libéré et souffrante. Anxiété, agoraphobie (peur des espaces publics, conduite auto, etc.), claustrophobie (peur des espaces restreints), hypocondrie (peur des maladies), hyperventilation, étourdissements, etc. me hantaient depuis si longtemps.

 

Il m’a exigé de prendre deux médicaments car je ne mangeais plus et ne dormais plus depuis plusieurs jours, soit un pour dormir et un autre pour calmer mon système nerveux pendant trois semaines, car je ne voulais pas de médicaments, ceux-ci n’auraient pas guérit ma solitude selon ma façon de penser au plus profond de moi.

 

Je devais agir et trouver absolument une solution, car mes enfants étaient tout petits et il était hors de question qu’ils deviennent orphelins même si je ne voyais plus la lumière au bout du tunnel. Je tiens à mentionner que oui certaines personnes auront besoin d’anti dépresseurs le temps de refaire surface, mais moi j’avais refusé catégoriquement. Je voulais aller à la cause et libérer ce qui demandait à l’être. J’ai donc commencé à verbaliser ce que j’avais vécu, j’ai passé près de quatre mois au lit et pas à pas, la renaissance s’est faite.

 

Quand je lis vos commentaires, que je perçois votre intérêt pour ces messages de vie, je me réjouis de voir que vous faites des pas en avant et je peux vous dire qu’on peut s’en sortir. Je n’ai plus aucunes traces de ça aujourd’hui. Suite à ces deux épisodes de dépressions qui n’avaient pas été vraiment diagnostiquées en fait, effectivement j’ai pu renaître du passé une fois que j’ai eu parlé et que je me suis faite aidée pendant un certain temps et que j’ai lu abondamment sur ces sujets, etc.

 

C’est tout ça qui fait qu’aujourd’hui, je peux aider bien des personnes à reprendre un bon air d’aller et à accéder à de nouvelles ressources.

 

Ce que je fais est une passion tout comme le fait de conseiller des dizaines de milliers de gens par année en conférence ou via mes livres, chroniques, etc. Mon mode de vie est basé sur la sensibilité, l’amour, l’énergie du cœur comme on dit. Les connaissances sont une chose, mais l’empathie, la mise en place de la joie durable, l’amour de soi et des autres sont aussi si importants et tout ça guide ma vie.

 

Oui, depuis toutes ces années, j’ai fait des conférences pour toutes sortes de clientèle (médecins, avocats, fonctionnaires, garagistes, étudiants, journaliers, fonctionnaires, grand public, etc.) dans différents pays. Je peux vous dire que les sujets relatifs à la prévention de la détresse psychologique et de l’épuisement, gestion du stress et des émotions, tout comme la compréhension des cinq blessures qui nuisent au bonheur me sont très demandés de plus en plus.

 

Tout comme dans un milieu familial, si un employeur se retrouve avec des employés qui vivent de telles choses, et bien tout le milieu s’en ressentira à plusieurs niveaux.

 

Je veux juste vous mentionner que pour en arriver à faire ce métier, je me suis intéressée et c’est toujours le cas, à de grands penseurs ou formateurs comme Eckhart Tolle, Jiddu Krishnamurti, Ernest Holmes, Carl Gustav Jung, Wilhelm Reich et John Pierrakos, etc., qui ont tous deux inspiré notamment les travaux de Lise Bourbeau sur les blessures de l’âme, qu’elle a très bien mis en lumière d’ailleurs et je réfère au mieux ses ouvrages dans mes ateliers, livres et conférences, etc.

 

J’ai aussi été directement formée avec les approches d’Anthony Robbins et de Richard Bandler de grands spécialistes de la communication interpersonnelle, impacts émotionnels, etc. J’ai pu de là y cumuler ma propre expérience sur le terrain, vulgariser des compréhensions, des recherches profondes et aider les gens de tout mon cœur. Oui, de telles ressources m’ont aidée, mais si je fais ce métier, ce n’est pas par hasard.

 

En matière de stress, épuisement, détresse psychologique, dépression, etc., personne n’est infaillible en ce sens. J’ai vu bien des gens tomber du jour au lendemain. Je ne dramatise aucunement, je fais juste faire un constat de comment le fait de s’endormir dans une espèce d’hypnose collective nous brime dans l’écoute des signaux de notre corps.

 

Ainsi, je vous invite à prendre plaisir à vous faire plaisir et à mettre douceur et saine communication dans votre instant présent au fil des jours.

 

Si vous désirez en savoir plus, je vous explique comment je m’en suis sortie et comment vous pouvez y arriver, dans mon livre « Renaitre du passé. Des larmes au rire » que vous retrouverez sur ce lien http://www.linebolduc.com/boutique/zone-livres.

 

J’ai aussi plusieurs entrevues gratuites qui décrivent mon parcours sur mon site internet, dont celle intitulée Propos sur le bonheur à la section média, radio.

 

Si vous avez apprécié cet article, il y a davantage de ressources qui font du bien sur ce site (vidéos, livres, CD, sur la dépendance affective, l’ego, etc.) et inscrivez-vous maintenant à l'infolettre gratuite (juste à gauche dans le site). Bienvenue aussi sur https://www.facebook.com/conferencierelinebolduc/

 

Il y a aussi le ebook gratuit intitulé 50 secrets pour s'épanouir en amour que vus pouvez télécharger sur ce lien http://ebook1.linebolduc.com  

Et le lien pour le séminaire Comment être heureux en amour www.commentetreheureuxenamour.com

 

Tous droits réservés

 

FacebookMySpaceTwitterDiggDeliciousStumbleuponGoogle BookmarksRedditTechnoratiLinkedinRSS FeedPinterest