abonnement2
Recevez en vous inscrivant
un EBOOK GRATUIT intitulé :

"Êtes-vous une personne qui aime trop? Les clefs pour arrêter de souffrir en amour"
 

 

En vous inscrivant à l'infolettre, vous recevrez périodiquement et gratuitement une multitude d'outils, de stratégies puissantes pour vous aider sur le plan personnel et professionnel au fil des semaines. Vous serez aussi informé des activités publiques et des ressources disponibles pour optimiser votre santé, mieux-être, joie de vivre.

 

Merci de votre présence et bonne visite. 

Votre panier

 x 
Panier Vide

7 clefs pour Renaitre du passé

 

 

Note : Tout d’abord, je veux juste vous dire que compte tenu que ce sujet m’a beaucoup été demandé dernièrement, cet article est plus élaboré que ce que je vous présente habituellement dans ce portail.

 

Auriez-vous envie de louer et référer le film de votre vie et pourquoi

 

Oh tout une question me direz-vous, à savoir si vous loueriez le film de votre vie ou suggéreriez à quelqu’un de le regarder. Ceci fait émerger comment vous vous sentez face à votre histoire personnelle. Est-ce de la culpabilisation ou un sentiment de réalisation par exemple qui est perçu. Serait-ce une mise au point vous permettant de voir comment vous avez cheminé et si vous en êtes fier ou une trame que vous ne seriez pas prêt à regarder vous-même et encore moins en parler ou la référer. Ceci vous permet de faire un constat sur votre observation de votre passé.renaitre-du-passe2

 

Aie-je l’ouverture de pouvoir m’imaginer voir et ressentir ce qui est dans ce film, tel qu’il est, pour ensuite pouvoir y ajouter enfin de nouvelles scènes heureuses ? Pour chacun de nous, il s’agit de notre histoire personnelle et on a fait au mieux contre vents et marées. Mais on en fait quoi maintenant…

 

En fait, en tant qu’auteure, formatrice, coach, conférencière en santé, mieux-être, joie de vivre et libération émotionnelle depuis plus de 20 ans, j’ai pu constater que nombreuses sont les personnes qui trainent encore les effets souffrant d’un passé qui n’a pas toujours été facile, tout comme vous peut-être et elles sont grandement à la recherche de solutions.

 

Se détacher de la souffrance

 

On a tous pu considérer que notre vie a été de la souffrance par moments, mais

si on reste attaché à ça, on reste connecté au mal-être à notre insu et on le perpétue, car c’est devenu une identité en soi. Considérer notre vie comme un bien précieux, nous amène à pouvoir s’en sortir. Nelson Mandela en fut un bon exemple.

 

Je vous invite à réfléchir à ces quelques questions qui peuvent possiblement vous aider à percevoir ce qui limite la renaissance vers le bonheur.

 

  • Vous arrive-t-il d’avoir peur de déplaire et de garder le silence, d’avoir peur de vous exprimer librement et en toute authenticité ?

  • Vous arrive-t-il de vous sentir stressé en présence de telle ou telle personne ?

  • Avez-vous peur d’être rejeté, blessé ?

  • Craignez-vous la solitude, le manque d’amour ?

  • Vous sentez-vous parfois bon à rien sous le regard des autres ?

  • Avez-vous vécu des abus qui ont blessé votre dignité, etc. ?

  • Devenez-vous masochiste quand le sentiment d’humiliation émerge ? Cette blessure fait qu’on a honte, qu’on s’en veut, on se culpabilise si on se sent rejeté, pas aimé, incompris et qu’on s’en veut d’avoir agi à notre insu vers une situation qui nous a fait revivre un pattern affectif souffrant par exemple. On devient dur avec soi au lieu de bercer cet enfant en soi et l’accueillir. 

  • A la lumière de ces prises de conscience, on peut alors voir notre comportement et devenir vigilent pour ne plus se faire d’illusion, se mettre enfin des balises de respect de soi, etc.

Les introspections nécessaires

Effectivement, il y a tant de choses qui empêchent de vivre le présent en toute liberté et légèreté intérieure. Si je fais ce métier depuis si longtemps, c’est que j’ai dû renaitre du passé au point d’en écrire mon histoire dans mon livre du même nom.

J’étais bien loin de penser qu’un jour, j’aurais une carrière internationale pour aider les gens à renaitre de leur passé. Oh que non, je me suis sentie si anéantie au fond de moi pendant tant d’années, même si je viens d’une famille pleine d’amour. On a tous notre personnalité et on doit faire au mieux avec.

Je n’osais pas me l’avouer, mais j’avais honte de ne pas savoir quoi faire pour me libérer de mes inconforts, je me sentais si moindre que les autres, timide, en manque de confiance et d’estime de moi, si impuissante et même de trop parfois selon mes perceptions et c’est à l’école entre autre en tant que personne excessivement introvertie, intimidée et sans défense que ce fut si pénible et que cela a laissé des traces de souffrance que j’ai dû explorer sérieusement. On veut vivre sereinement quand on se sent coincé dans une situation et souvent sans moyens concrets à notre portée…

Avez-vous besoin de reprendre confiance en vous, de passer des larmes au rire ?

 

Avez-vous négligé dans le flot du quotidien, de prendre soin de vous, de vous donner du temps de qualité sans culpabilité ?

Que de réalités qui nous touchent tous à un moment ou l’autre dans notre vie effectivement. L’important est d’aller en soi en toute humilité, explorer, percevoir si le besoin de penser à vous, de dénouer des choses doit être entendu dans différentes sphères de votre vie.


Voici 7 clefs pour vous aider à renaitre du passé

 

1. Quelle image avez-vous de vous-même…Celle-ci influence tellement vos choix de vie, vos relations, etc. Il est important de faire des choses qui stimulent votre confiance et votre estime personnelle. Plus on se dévalorise inconsciemment, plus c’est difficile de renaitre. On a avantage à éviter de porter la peur de déplaire, la victimisation, sinon la peur du rejet par exemple nous fait fuir notre vraie nature qui souhaite tant vivre en paix. Ce n’est pas facile tout ça, j’en conviens.

 

Ça demande du courage de faire ce grand ménage, mais selon moi c’est la voie pour renaitre du passé et toucher à l’authenticité, la joie. La vie nous teste croyez-moi et ça m’arrive encore et ceci nous arrivera à tous je pense, qui que l’on soit durant toute notre existence. Mais on en fait quoi, on apprend à se choisir, à s’aimer ou à endurer ce que l’on porte de souffrant ou on défonce le mur de ces limitations.

2. Évitez de rester seul avec vos souffrances. Parlez à une personne de confiance.

3. Osez apprivoiser le calme, car il permet au tumulte intérieur de se poser et d’entendre ce qui demande à être libéré en soi. Soyez à l’écoute de ce que vous voulez réellement.

4. Apprenez à utiliser un langage qui favorise la saine communication avec soi et les autres.: Parler en ‘je’ au lieu de : Tu devrais faire si ou ça. Ainsi ça donnerait : Je me sens inconfortable face à ces propos. Ce n’est pas accusateur et ça permet de faire contact avec votre réel ressenti. Favoriser des temps de discussion basés sur l’écoute mutuelle. Bref, il est important d’en arriver à admettre ce que nous vivons de difficile et l’accueillir pour le transformer. Ex. Je ressens de l’inconfort…Je permets à cet inconfort d’être présent et je le dépose dans mon cœur qui pourra en écouter le réel besoin derrière.

 

5. Il est essentiel de cesser de vous mentir à vous-même et enfin oser être authentique face à vous et les autres. Se dénigrer soi-même, c’est comme donner la permission aux autres de le faire. Prenons un exemple très imagé. Personne ne laisserait quelqu’un lui faire boire un breuvage inadéquat avec insistance. Ce qui se produirait serait que vous risqueriez de prendre le verre contenant ce breuvage et de le laisser‘flaque à terre’ comme on dit au Québec, ce qui veut dire je laisse tomber la surcharge, comme si je laissais tomber par terre un objet qui serait devenu trop lourd à porter.


Même chose pour notre passé, nos habitudes nuisibles, nos blessures, les insultes des autres, nos propres critiques envers nous-même, etc. Si on veut renaitre de notre passé, il est essentiel de dire ‘flaque à terre le passé’, je choisis de vivre enfin. Bien entendu, il y a de l’aide à aller chercher si besoin, un temps d’apprentissage, de nettoyage, mais vous en comprenez sûrement le sens. Sinon on demeure avec la souffrance comme identité. Ou encore, imaginez-vous regarder calmement les situations du haut d’un hélicoptère comme pour en détacher la trop grande emprise et avoir une vision plus en perspective des choses.

Tout ça pour dire que lorsqu’on a le nez sur le problème, la solution pourrait être juste à côté et on ne la verrait pas. Le mental est trop agité et la blessure prend le contrôle. Je sais que c’est plus facile à dire qu’à faire, mais qui que l’on soit, on a le choix, gémir et victimiser ou agir dès maintenant. On ne peut changer le passé, mais on peut apprendre à reconnaitre nos réels besoins et voir à les faire valoir dans le respect de soi et des autres.

On peut apprendre à reconnaitre quand on se met les pieds dans le plat et stopper le schéma. Et à ce moment, il faut se poser ces questions-là par exemple. Imaginez que ce serait dans le contexte affectif… Est-ce que l’autre s’intéresse réellement à moi ou c’est moi qui a l’illusion de…. Est-ce que l’autre, volontairement ou involontairement, me laisse croire telle chose même si inconscient et que moi dans ma naïveté et mon élan je vois ce que je veux voir. Ouf que ça peut faire mal.

 

La conclusion peut être très douloureuse. On ne doit pas se taper dessus, les relations sont le plus beau terrain de pratique et de connaissance de soi. Il peut être bon d’en arriver à se dire : ‘Ok je me vois faire, c’est terminé de m’emballer, de me faire des illusions en pensant que si ou ça, que l’autre s’intéresse à moi dans x espoir et que finalement ce n’était pas ça, etc. par exemple.’ On doit démêler nos façons d’être pour changer de chemin. Le voir comme une avancée heureuse même si parfois difficile car le courage que ça demande est digne d’amour de soi et de grande humilité.

6. Que devez-vous éliminer de votre vie pour renaitre. Est-ce une habitude, une croyance, une personne manipulatrice, un travail qui ne convient plus, un sentiment de dévalorisation, une façon d’être, etc. Admettre que l’on a mal, que le besoin de faire différemment s’impose est important pour plonger au cœur de soi. C’est comme un alcoolique qui ne peut s’admettre son état, et bien il ne pourra pas en arriver aussi fermement à se libérer de son mal-être et de son habitude.

7. Sortez de votre coquille. Je vous suggère une simple visualisation mais assez puissante, où vous pouvez imaginer ce qui vous dérange comme une immense coquille d’œuf autour de vous. Ce qui vous importune peut être soit une peur, une honte, une culpabilité, une hésitation, une déception, un mal-être, etc. Ensuite, imaginez-vous que vous fracturez cette coquille et en sortez complètement. Vous devriez vous retrouver dans un endroit qui devrait vous plaire lors de votre visualisation. Peut-être le bord de la mer, une forêt, un champ de fleurs par exemple. Observez ainsi comment vous vous sentirez une fois sorti de cet espace restreint. La symbolique est très puissante en matière de décodage émotionnel. Je m’en sers beaucoup avec mes clients.

Finalement, je souhaite à tous d’un jour passer à l’action, car renaitre du passé, c’est choisir d’agir au présent pour se créer un futur à l’image de ce que l’on veut réellement pour soi. Au risque de ne pas avoir totalement les résultats voulus du premier coup, l’important est de se mettre en marche en ce sens.

Sinon, c’est la misère qui continue de se perpétrer si on attend que ça se place tout seul. Il est bon de prendre les moyens pour dénouer nos souffrances et en même temps il est essentiel de rester vigilent, car si on reste trop en lien avec les images de la souffrance passée au quotidien, on la réancre selon moi. Tout est question de gros bon sens.

 

Voici quelques réflexions sur les bénéfices reliés au fait de renaitre du passé au fil des jours.

 

  • On se sent plus vivant et joyeux en dedans.

  • On a un respect de soi plus profond.

  • On se félicite de nos avancements.

  • On règle les choses qui émergent au fur et à mesure avec de l’aide au besoin.

  • On développe de meilleures habitudes de vie et on prend soin de soi, corps, âme, esprit.

  • On prend le temps de vérifier souvent comment on se sent en dedans, ce qui est un repère puissant.

  • On se garde du temps pour soi, pour réfléchir, pour des lectures qui font du bien, de l’introspection.

  • On respire mieux, plus librement, on se sent plus calme.

  • On peut prendre conscience de l’effet miroir que les autres projette sur nous pour s’aider à mieux se comprendre soi dans le respect de l’autre, même si cela peut faire mal au passage.

  • On récolte les fruits de notre désir ferme d’avoir voulu s’en sortir.

  • On apprend à aimer et se laisser aimer.

  • On verbalise nos émotions, nos craintes, nos inconforts, nos joies, etc. avec fluidité et l’émerveillement devient naturel en touchant notre cœur d’enfant davantage.

Quoique très efficaces, ces antidotes sont assez sommaires et ne répondent peut-être pas à vos besoins spécifiques. Une des raisons pour lesquelles, j’adore mon métier de coach est que, lorsque je travaille un à un avec un client, je peux l’aider à trouver les meilleures solutions pour ses besoins spécifiques.

Je me réjouis toujours de voir une personne se donner cette ouverture peu importe vers quelle ressource elle va. Merci une fois de plus pour ce temps de réflexion partagé en ma compagnie. C’est un plaisir d’écrire pour vous chaque semaine et mon but est de toucher le cœur des gens en passant par le mien, pour que tous ensemble on puisse faire émerger de belles transformations en chacun de nous.

 

Si vous avez apprécié cet article, il y a davantage de ressources qui font du bien sur ce site (vidéos, livres, CD, sur la dépendance affective, l’ego, etc.) et inscrivez-vous maintenant à l'infolettre gratuite (juste à gauche dans le site). Bienvenue aussi sur https://www.facebook.com/conferencierelinebolduc/

 

Il y a aussi le webinaire gratuit de deux heures intitulé: 7 stratégies gagnantes pour reprendre pouvoir sur votre vie sur ce lien www.realisermavie.com suivi de l'explication de la formation de 8 semaines avec Line Bolduc

 

Tous droits réservés



FacebookMySpaceTwitterDiggDeliciousStumbleuponGoogle BookmarksRedditTechnoratiLinkedinRSS FeedPinterest