abonnement2
Recevez en vous inscrivant
un EBOOK GRATUIT intitulé :

"50 Secrets pour Manifester l'Abondance"
 

 

En vous inscrivant à l'infolettre, vous recevrez périodiquement et gratuitement une multitude d'outils, de stratégies puissantes pour vous aider sur le plan personnel et professionnel au fil des semaines. Vous serez aussi informé des activités publiques et des ressources disponibles pour optimiser votre santé, mieux-être, joie de vivre.

 

Merci de votre présence et bonne visite. 

Votre panier

 x 
Panier Vide

Quelle est mon aptitude à la joie de vivre?

 

 

Test personnel

 

Prenez-vous assez de plaisir tous les jours?

Les enfants vous inspirent-ils par leur simplicité? live-1003646 1280

 

Pour chacune des questions, prenez un bout de papier et inscrivez le chiffre qui vous rejoint le plus sur une échelle de 0, 1, 2 et 3, en considérant que 0 représente le point le plus faible et 3 le meilleur résultat

 

Lire la suite...

Réflexions sur votre santé globale et votre joie de vivre

 
Il y a mille et unes affections plus ou moins grandes qui peuvent survenir dans une existence et on n’en comprend pas toujours le sens. Le médecin devient la base indispensable pour aider à poser un diagnostic, guider, conseiller, prescrire, etc.

Toutefois, à travers tous les mécanismes physiques qui régissent le bon fonctionnement du corps, il y a les émotions, l’environnement général, le stress, l’état de mal-être sous jacent, etc. à prendre en considération.

Trop souvent pour bien des gens, l’absence de joie, les émotions perturbatrices risquent d’influencer la santé, l’état de bien-être général. La personne se retrouve en dehors de son essence, de son authenticité, de son plein potentiel quand le passé a réussi à prendre emprise sur elle et à la déphaser de l’essentiel.mieux-etre-rire1

Il y a une limite à jouer un rôle superficiel faisant croire que tout va bien, quand bien souvent, la tristesse, la frustration,


l’insécurité, etc. pour ne nommer que ces quelques exemples,  sont des états ressentis et profondément enfouis, et ils nuisent au plein épanouissement du bonheur au quotidien.

La maladie agit malheureusement souvent comme agent de changement. Des transformations étaient-elles devenues nécessaires, mais non entendues ? À travers ce passage, pour plusieurs, il deviendra possible d’accéder enfin à cette joie, cette plénitude et ce bonheur si légitime.

Pas besoin d’être malade ou triste pour parler d’autoguérison et de joie de vivre, puisque c’est au quotidien qu’on entretient notre santé globale, notre potentiel régénérateur, la force de notre système immunitaire, notre état de bien-être. Certains diront avec raison qu’on ne peut tout guérir et que la matière a une fin en soi.

Mais au fil des jours, on veut savourer le moment présent, avoir un maximum d’harmonie, de sérénité physique et psychologique, de vitalité, mais on fait quoi pour favoriser ces avenues, s’ouvrir à de nouvelles perceptions de ce qui arrive ?

Mon travail consiste à apporter des outils concrets, des élans d’espoir, de vous présenter des faits, des références, afin d’aider chacun à maximiser sa santé globale, sa joie et ressentir en profondeur la véracité de ces changements heureux.  Il est temps d’écouter ce que demande la vie en nous. Et si la maladie ou la morosité étaient les symptômes de quelque chose de plus profond… Par ses ressentis, sa forme même, son état, le corps extériorise ce qui va bien en soi et ce qui va moins bien. 

Dans la vie de tous les jours, on a régulièrement à s’ajuster à notre plan émotionnel et au stress, et si ceux-ci sont mal compris ou maitrisés, il s’en suit une multitude de désagréments que ce soit au niveau de l’état général, des humeurs, des relations avec les autres et plus.

On se sent parfois comme déconnecté de nous même ou on refuse de l’admettre et les problèmes perdurent. En effet, cette pseudo-réalité dans laquelle nous croyons exister n’est qu’un leurre. Notre nature nous envoie des messages clairs que souvent nous percevons à peine (mal-être, dépression, maladie, souffrance…).

Lire la suite...

L'autonomie affective, ça va ?

 

 

Si une personne est autonome affectivement, elle fera davantage l’expérience du bonheur avec son partenaire de vie si lui aussi est autonome ou elle sera en paix si elle est se retrouve célibataire. Par contre, si la personne est passablement touchée par la dépendance affective, elle aura besoin que l’autre lui partage son énergie en quelque sorte. Au lieu que chacun soit à 100 % ce qui donne 200 % de puissance à la relation voire même 300%, et bien on assiste par exemple à deux individus qui sont à 50 % ce qui donne un quelconque100%.


pair-841006 960 720

Plusieurs sautent de relations en relations, se privant ainsi de plonger suffisamment au creux d’eux-mêmes, ne sachant probablement même pas qu’il faut faire le point en profondeur et réaliser que la solution part de soi d’abord, d’un changement intérieur. Ils cherchent éperdument la bonne personne, mais en vain, car leurs propres patterns ne sont pas réglés et ils continuent ainsi de se répéter, leur faisant vivre et revivre les mêmes choses.

Le tout se fait tellement inconsciemment bien entendu. Qui peut se vanter de n’avoir jamais vécu des scénarios de souffrance affective à un degré plus ou moins élevé ? Le même phénomène peut autant se vivre au niveau des relations professionnelles. Ce n’est pas juste sur le plan amoureux que la dépendance s’exprime.

Lire la suite...

Les bienfaits du rire sur la santé

 

Pourquoi rire de plus en plus ? 

 

rire-line

Le rire aide à combattre l’anxiété, la dépression et l’agressivité, il aide à dédramatiser.

 

Le rire amène un effet de massage de l’ensemble des organes abdominaux et des poumons. Il irrigue les muscles et calme le système nerveux. Plus vous riez, meilleures sont vos chances de rester en bonne santé.

 

Le rire stimule la production d’endorphine. Cette hormone a un effet antidouleur et est un euphorisant naturel.

 

Lire la suite...

Êtes-vous heureux au travail ?

 

 

  Perdez-vous votre vie à la gagner ? 

 

Dans ma carrière internationale en tant qu’auteure, conférencière et formatrice en santé, mieux-être, joie de vivre et communication depuis plus de 23 ans, et ayant cumulé 2000 conférences en entreprise et autres milieux à ce jour, j’ai pu côtoyer la réalité des employeurs et du personnel. Cela m’a permis d’analyser leurs réactions, leurs besoins, leurs souffrances autant en milieu de travail que sur le plan personnel. 

 

Mais avant d’aller plus loin, prenez quelques instants pour vous intérioriser et vous demander franchement à quel niveau se situe votre bonheur au boulot. Il est reconnu que l’efficacité et le bonheur au travail sont influencés lorsque les employés sont fatigués, en manque de motivation ou vont mal physiquement, émotionnellement et mentalement (épuisement, stress, inquiétude, état de santé déficient, manque de reconnaissance, de valorisation de soi, de respect, etc.).

  

L’accumulation de ces facteurs peut conduire au présentéisme, à l’absentéisme et même au burnout. De là, l’importance du rôle de soutien des entreprises au niveau de l’auto responsabilisation individuelle. 

 

J’ai le bonheur de donner beaucoup de conférences en entreprise dans ce contexte, pour soutenir les équipes de travail. Nous sommes à une époque où la conscience sociale est en train de s’éveiller devant cette urgence de bien vivre dans son corps, dans son cœur et dans sa tête. Line Bolduc en conférence à Paris 19 septembre 2018 2

 

Certaines entreprises instaurent la mise en place d’une salle d’exercice, d’un espace de rangement pour des bicyclettes, l’accès à des centres d’entraînement, des aliments de meilleure qualité au service de cafétéria, le soutien pour l’abandon du tabagisme, l’aide à la gestion du stress et des émotions, etc.

 

Les résultats se remarquent par une amélioration du climat de travail et de l’humeur des gens, une baisse du roulement de personnel, l'efficacité accrue, pour ne nommer que quelques éléments. 

Photo: Conférence faites à Paris devant un groupe de gens d'affaires le 19 septembre 2018

 

Nous avons la terre entière pour aller travailler. Qu’est-ce qui fait qu’on est à un tel endroit ?

  

Plusieurs diront que c’est pour le salaire, mais au-delà de ça, est-ce que votre milieu de travail vous permet d’utiliser vos talents uniques, de vous épanouir, d’être heureux ? N’est-ce pas le but premier d’un métier, d’une profession, que de se réaliser pleinement comme Être à part entière d’abord ?

 

Parlant des problèmes de santé, dans un article du journal Les Affaires (du 9 septembre 2006), dans la série «Les grands maux du XXI ième siècle… L’obésité », on y mentionnait que « deux américains sur trois ont un surplus de poids, la moitié d’entre eux sont obèses. Au Québec, 55 % de la population a un surplus de poids. De ce nombre, 20% sont obèses. » et on parle de 2006... Il est souhaitable d'y voir une notion de plaisir pour corriger cet état et non un dur fardeau.   

Lire la suite...

FacebookMySpaceTwitterDiggDeliciousStumbleuponGoogle BookmarksRedditTechnoratiLinkedinRSS FeedPinterest