Au fil de mes 23 ans de carrière en tant qu’auteure, conférencière, formatrice en santé, mieux-être, joie de vivre, j’ai pu remarquer à quel point il y a un manque flagrant de joie de vivre dans la vie de tant de gens. De là, le fait que j’ai pu présenter plus de 800 fois ma conférence Gestion du stress et santé par la joie de vivre et le rire dans différents pays. Il ne s’agit aucunement de rires forcés ou de nez de clown. Oh que non, avec tout le respect que je porte à ces approches !

Je valorise plutôt l’auto responsabilisation de chacun par rapport à la bonne gestion de ses émotions, de ses stress. On peut aller voir un spectacle d’humour et cela fera du bien. Toutefois, qu’en est-il du quotidien ? Il n’y pas d’humoristes pour stimuler le rire à toute heure. De toute façon, cela ne demeurerait que superficiel et ne donnerait pas d’outils de gestion des états intérieurs, des émotions.

C’est de notre essor de se donner des moyens au fil des jours pour émerger des morosités, renaître du passé et créer la joie en soi. Il y a une différence entre la joie et le plaisir. Le plaisir est temporaire, tel un bon repas, une rencontre entre amis. La joie est un état qu’on se donne et qui demeure notre état de base même si des choses vont parfois moins bien. C’est une sorte de paix, de stabilité intérieure puissante.

Les bienfaits du rire

  • Le rire aide à combattre l’anxiété, la dépression et l’agressivité, il aide à dédramatiser.
  • Le rire amène un effet de massage à l’ensemble des organes abdominaux et des poumons. Il irrigue les muscles et calme le système nerveux. Plus vous riez, meilleures sont vos chances de rester en bonne santé.
  • Le rire stimule la production d’endorphine. Cet hormone a un effet anti douleur et est un euphorisant naturel.2 Women Smiling Near Black Textile
  • Le rire stimule la production d’anticorps et nous rend plus fort face aux maladies, d’où l’expression « le rire dilate la rate ».
  • Les adeptes réguliers du rire ont constaté qu’ils souffrent moins de rhumes, toux et infections pulmonaires.
  • Le Dr William Fry a démontré qu’une minute de rire équivaut à 10 minutes de rameur dans un gymnase, ce qui est comparable à un excellent exercice d’aérobic.
  • Le rire est merveilleux aussi pour les gens à mobilité réduite, en fauteuil roulant ou alités.
  • Il contribue à synchroniser les hémisphères du cerveau. L’hémisphère gauche est le siège de la raison, de la logique et de l’analyse, tandis que le cerveau droit régit la créativité, les émotions, l’imagination et le rire. C’est l’équilibre entre les deux qui facilite la prise de bonnes décisions et un sentiment de bien-être.
  • Le rire nous rend plus chaleureux et séduisants ! En titillant nos glandes lacrymales, il ajoute de l’éclat à notre regard. Médecin de la renaissance (XVe siècle), Rabelais affirmait que « faire rire ses malades était déjà les mettre sur la voie de la guérison ». Il avait sans doute raison. Au XVIIIe siècle, Beaumarchais (l’auteur du Barbier de Séville) disait déjà «je me presse de rire de tout, de peur d’être obligé d’en pleurer.» Le Dr Henri Rubinstein (auteur de « La psychosomatique du rire ») estime qu’une minute de rire équivaut à 45 minutes de relaxation. On court après le bonheur et on oublie d’être heureux.
  • L’humour, la joie et le rire favorisent les rapports sociaux et détendent l’atmosphère.
  • La bonne humeur nous sauve des mains du docteur. La joie de vivre, c’est la meilleure thérapie pour rester en santé. Dr. Dráuzio Varella

Comment stimuler votre joie de vivre

  • Demandez de l’aide pour voir plus clair dans vos choses au besoin.
  • Dites non au perfectionnisme qui limite le bonheur, la joie. Il est épuisant d’avoir des objectifs illusoires, irréalistes qui nourrissent le sentiment d’impuissance ou de limitations.
  • Soyez en action vers ce qui vous fait plaisir et dans le plein respect de vous-même.
  • Mettez-vous en valeur (vêtements, sourire, attitude, changez de coiffure si cela fait 30 ans que vous avez la même, etc. J )
  • Pensez à vos succès et non aux échecs.
  • Fréquentez des gens joyeux, heureux.
  • Valorisez-vous. Les autres ne peuvent vous déprécier plus que la permission qu’en quelque sorte vous leur donnez.blonde hair, blur, daylight
  • Faites des choses nouvelles, motivantes, enjouées, visitez de nouveaux lieux.
  • Apprenez à recevoir les compliments, les belles choses et à vous offrir le meilleur.
  • Jouez, jouez comme des enfants !!! Rien de mieux que de faire des choses différentes en s’amusant et en riant. Ainsi, la barrière de la logique et des systèmes de défense du mental tombe et la nouvelle notion de joie et l’aptitude au plaisir s’intègre beaucoup mieux.
  • Créez la fête autour de vous, chantonnez, dansez sans retenue. Si vous répétez toujours les mêmes gestes, vous ne pouvez maîtriser que ceux-là, alors vaut mieux vous habituer à intégrer de la nouveauté à vos journées.
  • Trouvez un sens à votre vie et osez vivre vos passions car elles alimentent la vitalité et la créativité. Créez et bougez en fonction de vos goûts et de vos talents. Cela pourrait être par exemple de façonner des objets décoratifs, des arrangements de fleurs séchées, faire de la peinture sur bois, jardiner ou marcher en forêt et humer les mille et un parfums, observez les oiseaux, écrivez, dansez… pourvu que ça vous fasse vibrer de joie !
  • Prenez du temps pour vous, car personne ne le fera à votre place.
  • Ayez la volonté de réussir. Comme l’écrit Anthony Robbins dans son livre De la part d’unami, ceux qui connaissent la chaîne de restaurants née de la recette de poulet du Colonel Sanders seront peut-être surpris d’apprendre que ce fut à sa 1009 ième présentation qu’il réussit enfin à faire accepter sa fameuse recette de poulet frit à Kentucky qui, aujourd’hui, est devenue un succès international immense. À un âge avancé et sans le sou, il avait une chose en tête : atteindre son but. Deux ans plus tard, il avait réussi. Tout le monde sait que les buts sont essentiels à la vie comme un gouvernail l’est à un bateau.
  • L’estime de soi est source de joie et est fondée sur la façon dont on perçoit ses capacités et sa valeur en tant qu’être humain. Les personnes qui se déprécient sont souvent timides, anxieuses et déprimées. Elles ont une mauvaise opinion d’elles-mêmes et n’ont pas confiance en leurs capacités.
  • Lorsqu’on manque de confiance en soi, on a tendance à penser que l’on n’intéresse personne, ce qui est faux. Admettez que tout le monde fait des erreurs. Quand vous en faites une, évitez de vous rabaisser et dites-vous que vous avez fait de votre mieux dans les circonstances. Cultivez la joie d’avancer pas à pas tout en conscience !
  • Le rire se cultive dans les choses les plus simples du quotidien, dans la simplicité au niveau du cœur et dans l’environnement qu’on choisit d’avoir. Il y a tant de ressources aussi sur internet, etc.

Ces quelques réflexions sont bien sommaires par rapport à tout ce qui pourrait être dit sur le sujet. Le but est de vous inciter à valoriser l’émergence de la joie dans votre cœur au fil des jours. Extrait de mon livre Le mieux-être par le rire. Réveiller son médecin intérieur. Profitez-en pour vous inscrire à l’infolettre gratuite et découvrir une multitude de ressources

Pour plus de ressources, venez dès maintenant rejoindre ma page Facebook professionnelle.

Cordialement, Line

 

Laisser un commentaire