Le rire est un solvant merveilleux pour les nuages sombres de la vie. Il génère des relations humaines plus épanouies, désintoxique les humeurs accablées, etc. Plus le rire et le plaisir sont présents dans la vie d’un individu, plus il éloigne les possibilités de devoir consommer des tranquillisants ou anxiolytiques par exemple. Le rire aide à évacuer nos stress tout en représentant un élément servant à ralentir le vieillissement. Il aide à mieux faire circuler l’énergie en nous.

En effet, les mouvements spasmodiques du diaphragme créés par le rire, facilitent une meilleure circulation d’énergie qui aide à relâcher les tensions émotionnelles et physiques. Les mouvements du diaphragme favorisent certes, l’élimination des toxines, mais provoquent une meilleure respiration, ce qui aide à éliminer le dioxyde de carbone de l’organisme en lui apportant plus d’oxygène.

La respiration est d’ailleurs une merveilleuse façon de prendre contact avec soi. Malheureusement, quand quelqu’un veut se couper d’une souffrance, inconsciemment il respire moins profondément, ce qui nuit à l’évacuation des déchets physiologiques et émotionnels pour ainsi dire.

Nous demeurons alors plus stressés. Si une personne bloque ce qu’elle ressent, elle garde ainsi les émotions difficiles plus captives et risque de devoir les endormir avec des artifices de toutes sortes avec le temps et ressentir bien du stress. Nous ne sommes pas nécessairement captifs de ce que nous ressentons, mais de ce que nous nous empêchons de ressentir.

Quand on rit, le sang circule plus vite, le cerveau est donc mieux oxygéné et les hormones de la bonne humeur sont libérées. C’est pourquoi, si des gens disent : « Quand je vais aller mieux je vais rire », ils risquent d’attendre longtemps.

Le rire c’est un tonique libérateur. Il améliore les relations, la santé, l’éclat du visage, c’est un rayonnement qui vient du cœur, etc. Le rire libère et active les processus naturels de la sagesse du corps.

Notre éducation nous a appris plein de choses, mais pas vraiment comment entretenir le plaisir, la bonne humeur, la joie de vivre, le positivisme, le langage du cœur et le rire comme source de vitalité et de communication interpersonnelle pour ainsi permettre un plein épanouissement. Nos parents nous ont donné le meilleur d’eux-mêmes avec les ressources qu’ils avaient, et c’est ainsi au fil des générations, mais il nous revient maintenant de se donner le meilleur à soi-même.

Le rire a longtemps été considéré comme une impolitesse par la société et diabolique par l’Église. N’empêche que chacun de vous a pu ressentir à un moment ou l’autre que le fait d’avoir rit lui avait procuré une détente profonde, un sentiment de soulagement et de paix. Vous avez peut-être même réalisé que votre intellect devenait plus alerte. Le rire crée un sentiment d’ouverture au moment présent, augmente l’effet d’entregent, la qualité des communications interpersonnelles, etc. On le sait, on le sent, le rire nous fait du bien. Alors, riez-vous suffisamment ?

Texte extrait de mon livre « Le mieux-être par le rire. Réveiller son médecin intérieur. » Éditions Québec-livres et de la conférence La santé par la joie de vivre et le rire présentée dans d’innombrables entreprises et organismes à travers le Canada et l’Europe. Ce livre uniquement disponible sur http://www.linebolduc.com/boutique/zone-livres

Si vous avez apprécié cet article, il y a davantage de ressources qui font du bien sur ce site (vidéos, livres, CD, sur la dépendance affective, l’ego, etc.) et inscrivez-vous maintenant à l’infolettre gratuite (juste à gauche dans le site). Bienvenue aussi sur https://www.facebook.com/conferencierelinebolduc/

Il y a aussi le webinaire gratuit de deux heures intitulé: 7 stratégies gagnantes pour reprendre pouvoir sur votre vie sur ce lien www.realisermavie.com suivi de l’explication de la formation de 8 semaines.

Tous droits réservés

Laisser un commentaire

Quelle est votre aptitude à LA JOIE ?
Entrez votre courriel pour recevoir mon ebook gratuit (et mon infolettre)
C'est fait !
Surveillez vos
courriels !