Le poids santé, quel défi pour plusieurs ! Qu’en est-il pour vous ?

Les charges émotionnelles, les programmations limitatives, les besoins de protection inconscients, les inconforts sociaux, les confinements, les insécurités, ça peut affecter la silhouette. À travers ce partage, je veux vous amener des moyens et de l’espoir, car il y a bien des possibilités et ça commence par l’amour de soi et la remise en place d’un état d’être empreint de plus de joie malgré tout.

Avant d’être conférencière, auteure, formatrice en entreprise sur des sujets touchant la réalisation de soi, le mieux-être, la joie de vivre, la saine communication, la dépendance affective, le poids santé, et plus, au Canada et en Europe, et en utilisant la puissance de la PNL: pour transformer des limitations et programmations internes, etc. j’ai été diplômée en diététique et j’ai œuvré 11 ans dans ce domaine.

À travers cette pratique, j’ai enseigné la compréhension de la saine nutrition, mais aussi de la gestion du poids santé. Comment mettre en pratique différentes méthodes pour maintenir énergie, vitalité, saines habitudes de vie et éviter l’effet « yoyo » des régimes qui ne font que susciter des reprises de poids accentuées bien souvent, et un lot de frustrations.

Dans ces années d’expérience, j’ai pu identifier entre autres, ces 10 pistes de réflexions ou de solutions qui peuvent vous amener à vous interroger sur votre propre réalité.

J’ai aussi aidé une multitude de gens en coaching privéPNL: Programmation neurolinguistique ) à dénouer les programmations derrière et qui maintiennent la situation bien au-delà de l’alimentation.

J’ai aussi collaboré avec l’équipe de la populaire animatrice télé Chantal Lacroix au Québec, pour aider des gens en surpoids.

Le surplus de poids n’est souvent que le symptôme.
Que vous dit-il en réalité ?

L’embonpoint, l’obésité, sont souvent les symptômes de quelque chose de plus profond. Il y a donc une ou des causes cachées dans les programmations internes. Ce qui explique le peu de résultats de bien des régimes. Ils agissent sur les symptômes et lorsque qu’ils arrivent à fonctionner, c’est souvent que la personne a atteint un niveau de préparation intérieure qui lui permet de réajuster son poids dans un contexte d’évolution de sa conscience, d’amour et d’estime de soi, bien au-delà du besoin de maigrir. C’est là que ça se joue beaucoup.

Vous avez beau avoir toutes les bonnes bases de l’alimentation, du métabolisme lent ou rapide, de l’exercice, si la connexion d’amour avec soi et les avantages cachés ne sont pas mis en lumière suffisamment, il y a rechute bien souvent. Au lieu du plaisir, la transformation se fait avec dureté. Les autres approches fonctionneront mieux avec cette base bien rayonnante, comme un état d’être précieux et une image de votre essence profonde renouvelée.

Quand la réussite y est plus facilement, c’est bien souvent que la personne a pu enfin mettre davantage en avant-plan le plaisir et l’amour d’elle-même, identifier les causes cachées, elle s’est fait aider au besoin et ainsi le succès est mieux favorisé.

Elle a pu enfin trouver plus de plaisir à prendre soin de son précieux corps au lieu de se sentir soumise à des émotions limitatives par exemple.

Notre digestion serait-elle le reflet de nos états d’âme ? Si elle présente des aigreurs, demandons-nous ce qui nous irrite, ce qui nous stresse actuellement. La sérénité, la paix intérieure sont des nourritures toutes aussi importantes que la nourriture du corps physique. On aura beau dire « je veux la santé », mais ça prend les bons outils pour y arriver.

D’ailleurs, la santé, c’est bien plus qu’une question de poids. Une personne peut être très mince et manifester un piètre état de santé. Vous pouvez retrouver la voie qui amène à mincir pour de bon. Je suis aussi diplômée en hypnose, c’est excellent pour le poids, les programmations émotionnelles, les besoins de manger les émotions, etc. C’est connexe à la PNL et j’y ajoute mes formations en diététique pour bien conseiller les gens. J’adore et je suis super à l’aise dans ces sujets depuis si longtemps. J’en ai fait des livres, tant de coachings avec des gens de bien des pays, des conférences et plus.

L’impact des émotions

Les théories diffèrent à ce sujet. Certains diront que c’est l’obésité qui finit par générer des émotions et d’autres diront le contraire. N’est-ce pas les deux ? Mon but ici n’est aucunement de défendre ou contrarier quelconque idéologie. Je vais vous parler en fonction de mon expérience et votre médecin demeure votre référence en fonction de votre condition bien entendu.

Le jour où j’ai vécu des problèmes de poids (à l’adolescence), ce fut directement relié à une explosion de souffrances émotionnelles au plus profond de moi et tant que je n’ai pas eu fait le ménage, je n’arrivais pas à changer les choses.

Les émotions négatives qui s’accumulent au fil des années et qui sont non résolues, finissent un jour ou l’autre, par créer un ombrage à notre mieux-être. Je crois fermement que notre monde émotionnel est grandement responsable de la qualité de la santé de notre corps. La façon dont on traite notre corps influence elle aussi l’éclat de la joie de vivre qu’on ressent. Sans culpabilité svp. Vous pouvez revenir à l’amour de vous, à la douceur et au plaisir d’être bien.

Nous sommes une unité psycho-physique indissociable. Donc, pour bien des gens qui sont dans un processus d’amaigrissement, il est fréquent de voir la partie du ventre qui est vis-à-vis l’estomac, garder un pli graisseux plus longtemps qu’ailleurs. On dit que les émotions laissent leurs traces dans le corps et cette zone du plexus serait particulièrement sensible à nos réactions émotionnelles conscientes ou inconscientes.

Un bel exemple de ça est que si nous sommes en train de manger et que nous apprenons une mauvaise nouvelle, on n’a soudainement plus faim.

Ou encore, si on vit quelque chose qui nous stresse ou nous perturbe, on se retrouve alors souvent avec le ventre plus gonflé. Et plus on fait du nettoyage dans notre monde intérieur et qu’on améliore nos habitudes de vie, plus cet état aura des chances de se résorber.

Selon moi, notre santé est en bonne partie un grand reflet de nos pensées et émotions. On cherche parfois à maigrir, mais en mettant l’accent sur le processus physique principalement, mais les frustrations ne tarderont pas à se pointer tout comme le découragement.

Se peut-il qu’il faudrait aller un peu plus loin, à savoir pourquoi ce problème persiste ? Eh oui, c’est essentiel.

Dans le cas de l’obésité ou d’un embonpoint significatif, est-ce possible que ce soit relié :

1. À un besoin inconscient d’être vu ou reconnu, de prendre sa place, à un besoin inconscient de se faire remarquer, car peut-être que la personne s’est sentie en manque d’attention autrefois ou même actuellement.

2. Au fait qu’être beau ou belle représente une menace quelconque (affectivement, sexuellement…).

3. À un besoin de protection inconscient contre les abus, les critiques.

4. À une manière de se rendre moins attirant sexuellement pour se protéger.

5. À une façon inconsciente aussi de rejeter sa féminité ou masculinité.

6. À la peur de manquer de quelque chose, se faire ainsi des réserves de cette façon.

7. À une compensation émotionnelle, de l’insatisfaction, du stress.

8. À une trop grande sédentarité, une mauvaise alimentation bien entendu.

9. Il importe de considérer tout ce qui est changements hormonaux, condition médicale particulière, arrêt du tabagisme, médicaments, environnement psychologique et social, l’hérédité des habitudes (si un des deux parents est en surplus de poids un enfant aura 40% des chances de devenir en surpoids, si les deux parents le sont, le taux monte à 80%), etc. De là, l’appui d’un médecin.

10. Au besoin de combler un vide par la nourriture (compensation) tel l’ennui, la peine, la solitude, la dépression, etc., mais y aurait-il des programmations qui remontent à la surface, une forme de perte de «contrôle» émotionnelle, car si on laisse les émotions nous mener on se fait violence ! C’est inconscient mais on peut se faire aider. L’ennui ne deviendrait-il pas, un possible déclencheur de quelque chose de plus profond envers soi qui demande à être entendu…C’est comme si un pouvoir était donné à une situation de nous rendre limité. Y a-t-il un réveil d’un sentiment de rejet. d’humiliation, un réel vide d’amour pour soi à combler au lieu de déterminer l’existence du bonheur par x conditions…Nous devons ETRE, vibrer au coeur de notre histoire et non laisser celle-ci nous définir dans l’instant présent….

Je l’ai vécu, je comprends tellement les dessous de tout ça et comment on peut en sortir. Je vus tends la main pour vus aider dès le 15 mai 2021. https://go.linebolduc.com/poidssante

QuE faire pour RÉUSSIR ?

Le retour à un poids santé passe à mon sens par une préparation mentale comme une personne qui décide d’arrêter de fumer pour x raisons par exemple. On pourrait penser à une femme qui veut avoir un enfant et se libérer de cette habitude nuisible pour le bébé; c’est une superbe motivation. Même chose pour le poids santé.

Quelle est votre heureuse motivation pour le faire (plus de flexibilité, de santé, d’estime et d’amour, de joie, de liberté d’être, vous sentir plus sexy, etc…)

Oui vos habitudes de vie sont importantes. Le simple fait de déposer votre fourchette entre chaque bouchée, de prendre le temps de laisser le cerveau reconnaître le seuil de satiété, de prendre plaisir à savourer est très aidant. Manger sans être rempli à outrance.

Il y a des centaines de moyens pour réussir et je vous présenterai tous ceux que je connais lors de la formation COMMENT ATTEINDRE ET CONSERVER UN POIDS SANTÉ, par l’amour de soi et la joie de vivre dès le 15 mai, en ligne sur Zoom

Arrêter quand on sent qu’on en a assez pour se rendre jusqu’au prochain repas, privilégier les aliments sains, être plus en mouvement, y trouver du plaisir, la joie de prendre soin de soi avec douceur, exprimer vos émotions, vous faire aider, voilà autant de petites clefs pour favoriser le processus du poids santé. Un avis médical est bien, mais on a la responsabilité de s’aider soi-même et d’aider le médecin à aider au besoin.

Après tout, on a tous tellement droit de ressentir la légèreté de notre cœur d’enfant et de bien nourrir notre être dans toutes ses sphères. Confiance, vous êtes capable !

Vaut mieux prendre notre place que de prendre de la place parce que des schémas intérieurs qui font mal cherchent à s’exprimer par le corps par exemple ou qu’il y a manque d’outils pour savoir comment faire. Bonne nouvelle, il y a des réponses heureuses à tout ça.

Comment retrouver et maintenir un poids santé de façon durable et avec joie. L’amour de soi transforme le corps

La joie de passer de l’inconfort à la liberté intérieure et au poids santé.  Formation en direct sur zoom, 4 rencontres

  1. Vous arrive-t-il de vous culpabiliser par rapport à votre poids ?
  2. Avez-vous déjà ressenti des sentiments d’humiliation depuis si longtemps ?
  3. Avez-vous essayé plein de régimes sans succès ?
  4. Êtes-vous porté à penser plus aux autres qu’à vous-même ?
  5. Avez-vous parfois honte de vous-même ?
  6. Avez-vous le désir d’avoir une meilleure relation avec la nourriture ?
  7. Vivez-vous toutes sortes d’émotions qui font mal en lien avec votre poids ?
  8. Ressentez-vous le besoin d’avoir les meilleurs outils pour retrouver un poids santé ?
  9. Aimeriez-vous savoir comment créer l’état d’être qui permet au corps de se transformer ?
  10. Vous arrive-t-il de ne pas vous sentir à l’aise sexuellement par rapport à la perception que vous avez de votre corps ?
  11. Souhaitez-vous retrouver la forme avec joie et amour de vous, redéfinir votre perception de vous, de l’alimentation et du plaisir selon ce qui vous plait et non par obligation et pression ? Êtes-vous prêt-e à avoir une santé et une vitalité optimisées ?
  12. Ressentez-vous le désir d’être accompagné autant sur le plan de la compréhension de vous, de vos états intérieurs, que pour changer des programmations internes qui favorisent le surplus de poids ou pour savoir quoi faire en lien avec l’alimentation ?

Pour toute ces raisons, vous êtes au bon endroit pour avoir les réponses.

Pour maigrir, il est essentiel de changer d’abord notre état d’être pour l’alléger avec joie et sérénité. L’amincissement devient l’effet secondaire de la démarche d’amour de soi faite avec douceur et profondeur. De là, on pourra explorer les approches à avoir avec l’alimentation et le fait de bouger, mais sans pression, ni régime officiel.

Cette touchante formation vous amènera à redéfinir votre histoire personnelle et vous apportera les bases pour mincir avec amour, sentiment de puissance intérieure, fierté et plaisir.

Vous apprenez à rayonner corps, âme, esprit comme on dit et cette nouvelle réalité, ces moyens proposés pourront tellement vous aider à alléger tout votre être en passant ainsi à l’action par engament d’amour envers vous-même.

La clef principale…..PASSER À L’ACTION par amour pour soi… avec la même puissance d’amour que l’on a pour nos enfants… Cliquez ici

 PRÉCIEUSES RESSOURCES pour vous choisir maintenant avec amour et plaisir

Pour découvrir une multitude de réponses à vos questions et des solutions pour améliorer la relation avec vous-même et favoriser un joyeux amincissement durable,

**** je vous conseille la prochaine formation exactement sur mesure pour renaitre enfin avec légèreté. Cliquez ici pour en savoir plus.

 

Le puissant coaching privé en PNL . Cliquez ici

Mon livre Renaître du passé. Des larmes au rire qui en parle beaucoup et inspiré de comment j’y suis arrivée. Cliquez ici (Il m’en reste juste 18 par contre, premier arrivé premier servi)

Je vous souhaite le meilleur en tout.

Line 🙂

Laisser un commentaire