Au fil des années, j’ai beaucoup observé les comportements humains et j’ai reçu tant de partages de gens pour savoir que ce qui ressort grandement comme mal-être général, ce sont les souffrances affectives vécues par une grande partie de la population, peu importe le costume professionnel, la nationalité ou le niveau de vie.

Vous en conviendrez que ce sujet pourrait inclure des dizaines de livres et on n’en aurait toujours pas fait le tour. Toutefois, je vous propose aujourd’hui une brève introspection sur votre réalité affective et comment elle peut devenir source de mieux-être grandissant en lui donnant une direction favorable empreinte de nouvelles compréhensions et actions.

Une majorité de gens rêve de vivre le couple idéal, de ressentir de la plénitude sur le plan affectif, mais plusieurs demeurent encore dans la déception et les scénarios répétitifs. Je vous invite à vous interroger tout doucement face à chacune des réflexions suivantes et à comparer avec votre réalité. Si vous ne vivez pas votre idéal, inutile de vous culpabiliser ni d’avoir ce regard envers d’autres personnes.

Quiconque passe dans notre vie est comme un acteur qui nous enseigne quelque chose. Si cela est merveilleux, on a le signal d’un bon équilibre et d’un grand respect de soi. On voit qu’on est en accord avec soi-même.

Si cela est difficile, il y a lieu de se questionner ou de se faire aider pour libérer des blessures qui favorisent les répétitions douloureuses tel un aimant qui les attire à notre insu. L’inconscient fonctionne ainsi qu’on le veuille ou non et ce, pour le positif comme pour le négatif.

1. Pourquoi êtes-vous ensemble ? Si vous êtes en couple, je vous invite à vous demander spontanément, ce qui vous unit. Qu’est-ce qui nourrit le bonheur dans votre relation ? Quels sont les points forts et ceux à améliorer ? Quelles sont vos valeurs communes ? On veut un idéal mais encore faut-il en préciser les composantes.

2. Y a-t-il une admiration mutuelle entre vous ? Si vous êtes célibataire, repensez-vous à votre dernière relation par exemple ou à l’ensemble de celles-ci ? Qu’est-ce qui motivait votre choix ? Est-ce un besoin de sécurité, un vide à combler, une apparence, un réel élan du cœur basé sur des traits de personnalité pleinement compatibles, ou autre ?

3. Comment se vit votre communication ? Est-ce que les deux peuvent librement parler de leurs émotions, toucher leur vulnérabilité et s’y sentir accueillis. Pouvez-vous naturellement pleurer en présence de l’autre en sachant qu’il ou elle est là ? Pouvez-vous rire ensemble, vous aider à vous élever au niveau de votre bonheur personnel et de couple ?

4. Quels sont vos projets communs qui vous font rêver et qui vous permettent de créer avec joie ?

5. Est-ce que votre partenaire amoureux est à la fois votre meilleur ami ? Outre l’amour, la joie de partager mille et une choses, de rire, de se faire plaisir, de se confier est une joie certes mais aussi un élément fondamental, est-ce présent dans votre relation ?

6. Qu’est-ce qui vous attire chez votre partenaire ? Qu’aime-t-il (ou elle) ? Est-ce votre corps, votre joie de vivre et votre douceur, est-ce votre côté fonceur et respectueux, quoi d’autre ? Est-ce que ces caractéristiques porteuses de bonheur y sont ou y a-t-il présence de dureté ne serait que verbale ou d’égocentrisme ? Soyez humblement à l’affût de vos propres choses à améliorer aussi. Personne n’est parfait.

7. Est-ce naturel pour vous deux de vous faire aider par un thérapeute au besoin si des choses demandent à être libérées face aux émotions difficiles du passé qui refont surface par exemple?

8. Comment se vit votre intimité, votre sexualité ? Est-ce que les deux s’harmonisent au mieux ?

9. Quelles sont vos différences et comment les vivez-vous ? Celles-ci se composent de votre histoire de vie, de vos blessures, de vos traits de caractère, de vos goûts et plus. Un couple est comme un miroir où l’autre nous montre ce qu’on aime ou ce que nous ne voulons plus. On peut faire de celui-ci une création unique qui se crée à travers ces harmonisations et au cœur du respect de l’autonomie de chacun où l’un a autant droit que l’autre à ses moments à lui ou à elle en dehors du couple. En début de relation, c’est important de voir l’autre tel qu’il est et non comme on voudrait qu’il soit, il y a une nuance.

10. Est-ce que l’amour vrai est réellement partagé mutuellement ? C’est quoi l’amour pour vous ?

Bien que sommaires, ces quelques réflexions ont pour but de susciter en vous une réflexion sur ce qui est à mon sens essentiel pour se retrouver ou pour construire une relation saine et pleinement heureuse.

Oui nous rêvons tous de bonheur, mais les chemins pour y arriver sont parfois sinueux parce que nous ne nous écoutons pas ou que nous n’avons pas appris à faire de bons choix, étant programmés en fonction de tant de blessures depuis notre jeune âge, le tout considérant que nos parents ont fait au mieux. La nature humaine est ainsi faite.

Je vous parle par expérience, les questions ci-dessus, j’ai eu à me les poser dans ma vie et elles sont porteuses de respect de soi en bout de ligne.

Pour en savoir plus, je vous suggère mon livre « Se libérer de la dépendance affective. Comment aimer sans se perdre » disponible sur ce lien en cliquant ici

Il y a aussi la  formation en ligne Comment aimer sans se perdre (Comment être heureux en amour) qui pourra grandement vous aider. Cliquez ici pour en savoir plus

Je vous souhaite le meilleur en tout.

Line

>