Amour et argent : L’impact de vos croyances

En tant que conférencière, formatrice, auteure en santé, mieux-être, joie de vivre depuis 23 ans, j’ai pu enseigner et étudier de multiplies dimensions touchant la réalité humaine. À la lumière de tout ça, j’ai toujours trouvé que les croyances ont un puissant impact sur notre bonheur, nos réalisations, mais pas toujours favorablement.

Tout ce qui vient de l’extérieur, de nos parents, de nos éducateurs, etc., a laissé des traces en nous. On nous a fait croire plein de choses et nous avons endossé tant de vieux modèles, de façons de faire, d’agir et de penser qui ne correspondaient pas à notre vraie nature. Étant petit, on croit tout ce qu’on nous dit et on copie les agissements. Pour ceux qui nous ont transmis ces concepts, cela pouvait sembler correct, mais qu’en est-il pour nous maintenant ? C’est complètement dépassé, dans bien des cas.

woman-300549 960 720

Une croyance n’est pas uniquement une idée que l’esprit possède, c’est une idée qui possède l’esprit. Elly Roselle.

Par exemple, si une personne a des croyances telles que :
  • Ça va tellement bien qu’il va sûrement arriver un malheur.
  • À 50 ans les employeurs ne veulent plus de nous.
  • Les patrons sont tous pareils, ce sont tous des …
  • Travail et plaisir ne vont aucunement ensemble.
  • C’est normal que les bobos sortent à mon âge.
  • Si tu veux être accepté, tu ne peux pas être toi-même.
  • Les autres passent toujours avant moi.
  • Avec ce poids-là, comment veux-tu qu’on ne rie pas de moi ou qu’on m’aime ?
  • La vie est injuste et c’est toujours un vrai combat.
  • Je n’ai pas d’instruction, c’est normal que je gagne peu.

Entretenir des croyances limitatives, c’est un peu comme regarder la vie avec des lunettes jaunes, bleues, grises et penser que c’est ça la réalité.

Exemples personnels de croyances passées :

1. En tant que conférencière et formatrice, j’avais cette perception que durant l’été il n’y avait rien qui se passait dans ce domaine. Donc, je n’avais presque jamais d’activités durant cette période, jusqu’à ce que je me dise : « C’est assez de croire à ça. Je mets maintenant en action une autre vision des choses » et il y a plein de choses qui se sont réalisées sur ce plan durant l’été à la lumière de mes nouvelles actions et réflexions.

2. Jusqu’à il y a environ 20 ans, j’avais souvent le rhume l’hiver si une porte s’ouvrait et que je ressentais un courant d’air froid ou si je sortais dehors, pas de chapeau, par nos beaux hivers québécois. Un jour, j’étais au travail et je voyais un commis entrer régulièrement dans l’établissement sans manteau ni chapeau, en plein mois de janvier avec des -30 degrés, et jour après jour il n’était jamais malade. Je me suis alors dit: « Si celui-ci demeure en parfaite santé dans ces conditions, je le peux aussi. »

Après cette prise de conscience, à chaque fois que je me retrouvais dans une situation où autrefois, la croyance aurait activé la faiblesse de mon système immunitaire, je me disais :« Même si j’observe cette situation, je demeure maintenant en parfaite santé et cette situation n’aura plus jamais d’effets sur moi.» Je l’ai fait à répétition durant un mois environ. Je laissais mon chapeau de côté de plus en plus, en ressentant que je prenais le contrôle de la situation, et depuis, ce fut terminé pour les effets de cette croyance.

Comment percevez-vous l’amour ?

Prenons par exemple que vous auriez entendu des choses telles : «Si tu m’aimais vraiment, tu ferais ceci ou cela.» Le subconscient aurait-il pu enregistrer que plus vous aimez ou voulez être aimé, plus vous devez souffrir et vous soumettre ? On va d’ailleurs inconsciemment vers les amis et l’environnement qui renforcent ce que l’on croit à propos de soi et de la vie. Les croyances, c’est puissant et le subconscient cherche toujours à les remplir, car il pense que c’est une commande et il ne veut aucunement que l’on soit déçu. Il n’a pas de logique.

Autre exemple : Si un homme ou une femme disait: «Je veux un(e) partenaire dans ma vie. Je me sens frustré(e) et agressif (ve) d’être seul(e).» Qui donc pourrait rechercher une personne frustrée et agressive consciemment ? Vibrer en lien avec l’amour pour soi et pour la vie, mieux se comprendre soi-même, n’est-ce pas une base pour s’attirer le meilleur ? Plus vous vous aimerez, exprimerez vraiment vos peurs, votre vulnérabilité, votre sensibilité, plus vous serez aimé pour ce que vous êtes et non pour ce que vous faites ou pour ce que vous pouvez leur apporter.

L’argent et les croyances

Je trouve que la métaphore suivante en dit long sur la limitation face à l’abondance : « Il y a des gens qui tiennent une pièce de monnaie tellement serré dans leur main de peur de le perdre, que personne ne peut y mettre des billets de haute valeur. »

Donc, si l’argent est perçu comme une source de problèmes, de stress, de négatif, que la peur du manque est nourrie, l’individu pourra avoir tendance, inconsciemment, à avoir des pertes fréquentes ou à limiter ses revenus à son insu. Si, dans la perception de la personne, l’argent sert juste à payer les dettes, cette croyance nuisible pourrait l’amener à ne pas avoir de surplus pour autres choses. En contre partie, si vous avez une croyance positive par rapport à l’argent qui est: « Plus j’en ai, plus je peux faire de belles et bonnes choses pour moi, aider les autres et en faire profiter mes proches », c’est sûrement différent comme perceptions et résultats ?

Derrière le manque d’argent se cachent souvent les vrais manques potentiels : manque de confiance, d’ambition, d’assurance, d’audace, de créativité, faible estime de soi, etc. L’argent ne peut donner de sens à une vie qui n’en a pas suffisamment. Si on n’est pas bien en soi, aucun montant d’argent, aucune possession, aucun lieu ne pourra amener l’idéal désiré. La « vraie » richesse est d’abord un état d’esprit et elle se doit d’être présente initialement sur le plan des richesses intérieures (amour, joie, santé, calme intérieur, confiance, estime, vitalité…). L’argent sans tout cela, ça ne vaut pas cher ! C’est une illusion de pouvoir qui est vide de sens ! Être « riche », c’est aussi savoir transformer les difficultés en opportunités. C’est pourquoi investir en vous a une valeur inestimable.

Comment vous sentiriez-vous avec plus d’argent ?

J’ai envie de vous porter à réfléchir sur une question clé. Si vous aviez encore plus d’argent, cela vous ferait sentir comment ? Certains répondront peut-être : « Plus en paix, plus confiant(e), plus en sécurité intérieurement, plus enjoué(e), plus heureux(se), plus énergique, etc. » Alors, pour favoriser l’abondance, ce sont d’abord des qualités à développer. Elles auront un effet d’entraînement sur le but désiré. Lorsque vous concentrez votre attention sur quelque chose, vous lui donnez de la vie autant positivement que négativement.

Ce n’est pas ce que vous voulez avoir qui vous donnera des émotions positives, mais des émotions positives qui vous donneront ce que vous voulez. Le subconscient ne fonctionne pas par la logique, il fonctionne à partir de l’intensité de vos émotions en relation avec vos sens et sous l’impact des croyances par le fait même. Les croyances sont comme des conclusions de l’enfance gelées dans le temps, et elles ont un impact sur nos possibilités actuelles et futures.

Pour trouver des croyances, vous pouvez vous amuser à répondre spontanément à ces questions ?
  • Que pensez-vous de l’argent ?
  • Que pensez-vous de vous-même ?
  • Que pensez-vous de l’amour ?
  • Que pensez-vous de votre travail ?
  • Que pensez-vous de votre santé ?
  • Combien de temps, selon vous, faut-il pour être heureux ?
  • Combien de temps, selon vous, faut-il pour devenir à l’aise financièrement ?

Vous pouvez utiliser ces questions pour bien des domaines de votre vie. Le ou les mots qui vous viennent spontanément font ressortir vos croyances.

En contrepartie, voici quelques idées de « croyances » ou de pensées favorisant une ouverture au meilleur quand elles sont exprimées avec émotions positives et non juste dites comme de simples mots. On doit en ressentir la portée.

  • Je suis en processus d’attirer maintenant plein de choses merveilleuses dans ma vie.
  • Par mon attitude positive, j’attire à moi des gens joyeux, honnêtes et intéressants.
  • Par mon attitude, j’attire de plus en plus d’opportunités heureuses pour ma pleine réussite.
  • À tous les jours, à tous points de vue, je vais de mieux en mieux.
  • De jour en jour, je suis en processus de faire grandir ma confiance en moi.
  • Je vis pleinement le moment présent, avec intensité et joie.
  • Je m’aime, je m’accepte de plus en plus tel (le) que je suis.
  • Je suis maître de moi en toutes circonstances.

Pour être efficace, utilisez votre temps à réaliser vos désirs. La véritable efficacité est basée sur la joie d’accomplir quelque chose pour soi dans l’optique d’un plus grand bien. C’est avoir des idées et les mettre en action. Alors, quelles actions êtes-vous prêt à poser actuellement pour avoir une meilleure réalité ? Que croyez-vous de vous-même ?

Si vous avez apprécié cet article, il y a davantage de ressources qui font du bien sur ce site (vidéos, livres, CD, sur la dépendance affective, l’ego, etc.) et inscrivez-vous maintenant à l’infolettre gratuite (juste à gauche dans le site). Bienvenue aussi sur https://www.facebook.com/conferencierelinebolduc/

Il y a ma formation disponible pour vous intitulée « Méthode RÉALISER MA VIE » sur ce lien www.realisermavie.com qui pourra grandement vous aider.

Tous droits réservés

Laisser un commentaire