Le respect de soi au travail et en famille; oui mais comment

Quel type de relation avez-vous avez-vous-même, vos proches, en amour ou avec vos collègues ? Qu’est-ce qui vous fait savoir que vous êtes dans le respect de vous-même au travail, en relation…

Que veut dire pour vous l’expression « Je m’aime » en pensant à votre intériorité, votre vie, votre histoire ? Qu’est-ce qui monte spontanément ?

Ce que l’on vit est grandement proportionnel à notre amour propre. Plus on s’aime avec douceur et bienveillance, plus on fait des choix qui nous conviennent et qu’on est dans le respect de soi. On valorise la sérénité, des relations saines et on veut œuvrer dans un milieu professionnel bienveillant et enjoué de préférence.

On veut se retrouver avec des gens qui comme nous honorent la joie de vivre et le bien-être, l’intelligence émotionnelle, la simplicité et la bienveillance.

On entend souvent dire que l’alignement intérieur, que l’estime et le respect de soi rendent libre. Mais que veut dire « être libre intérieurement » pour vous ? C’est entre autres quand on est dans l’authenticité, capable à s’exprimer sans la peur du regard des autres, qu’on ose faire valoir nos besoins, parler de nos joies, de nos peines, d’émotions. On est alors dans une énergie expansive nourrissante.

Ce ne sont plus des programmations inconscientes du passé qui prennent le contrôle au grand sens du terme. Nous devenons une personne affranchie de son unicité et fière d’assumer sa différence, ses goûts, ses valeurs, dans une vision de vie portée sur l’empathie, l’entraide, l’ouverture d’esprit et de cœur. Une personne qui vit ainsi est en dehors des schémas de victimisation, de cet ego limitatif laissant transparaitre un important manque de confiance et d’estime.

Ne dit pas peut-être si tu veux dire non.
Auteur inconnu

L’ego qui prend contrôle sur les autres et a besoin d’avoir raison, c’est un mécanisme de défense qui s’applique, le temps de réaliser un jour, qu’une meilleure façon de faire et d’être existe. On a tous vécu ça bien entendu, mais en sortir pas à pas, c’est de l’amour de soi. Sinon, ça crée une vie plus superficielle basée sur une approbation extérieure comme si la personne marche sur des œufs et s’ajuste au gré de ses doutes et du regard des autres.

Quand on vibre à l’amour de soi, on ressent un sentiment de sécurité intérieure, de paix et une reconnaissance de notre bonté, de nos forces et on les honore avec sérénité. Si le besoin de contrôler les autres est présent, ou encore, le besoin d’avoir raison pour ne pas mal paraitre, on est loin de la réelle sérénité. C’est un faux plaisir de vouloir avoir le dernier mot et ça rend les relations dysfonctionnelles. Ça éteint la joie et nuit à la saine communication. L’amour accueille, apaise, nourrit et n’a rien à prouver. Il est.

Il y aurait peut-être lieu d’explorer les sentiments de trahison et d’injustice qui ont pu naitre en bas âge et engendrer des attitudes rigides et contrôlantes. L’amour de soi, c’est aussi de se libérer de ces vieilles structures de pensée.

Autant la nature nous fait du bien, autant être fidèle à notre nature profonde nous nourrit et nous illumine de l’intérieur.

Quels modèles d’amour avez-vous eu ? Ils vont déterminer votre vie à cet effet et demanderont à être réajustés s’ils étaient souffrants.

S’aimer, c’est apprendre à aimer notre vie, notre corps, notre façon d’être ici et maintenant, pour aller dans la direction de l’épanouissement et des transformations voulues. On ne peut avancer vers le bien-être en étant dur avec soi. C’est de la pratique !! 😊

On a trop souvent appris à se dévaloriser en bas âge, les critiques d’autrui même si elles n’étaient pas mal intentionnées ou conscientes ont laissé leurs traces. À nous de se faire aider au besoin en ce sens. Dans mon cas j’ai vécu de grandes transformations avec la PNL au point où je suis devenue coach certifiée en PNL (programmation neurolinguistique pour aider à mon tour). Peu importe l’approche qui vous interpelle, ça fait du bien de gagner du temps sur la route de notre qualité de vie et de bien-être profond.

Nous ne sommes pas ce que les autres ont dit de nous, ce que nous avons pensé de nous de façon limitative. Nous ne sommes pas notre métier, un diplôme, un corps quelconque, ni un rôle social. Nous sommes un être en évolution qui se réalise à travers un travail, une famille, un couple, un corps mais dans son essence la plus profonde d’abord. Souvent on perd ça de vue et c’est essentiel d’avoir cette vision profonde, cette notion à mon avis, pour donner du sens à notre vie avec amour.

 Comment s’aimer ?

 Écouter et répondre à nos besoins, s’offrir respect, douceur, bienveillance, empathie. Se faire respecter, parler de soi, de nos états d’âme. S’autoriser à s’aimer, à aimer et être aimé. Accueillir les cadeaux de la vie, les services rendus, au lieu de penser donner sans assez recevoir.

C’est faire la paix avec notre histoire, accueillir nos zones d’ombre, célébrer tout ce qui va bien, faire des choix en accord avec nos valeurs et qui nous nourrissent, créent de la joie. C’est oser aller en ce sens pour couper les chaines du passé au besoin.

C’est aussi

  • Cesser d’attendre l’approbation des autres.
  • Renoncer à s’identifier au matériel ou à une notoriété sociale pour créer un sentiment de valeur.
  • Soutenir notre santé mentale et physique par des gestes et pensées d’amour et des bonnes habitudes de vie.
  • Savourer au mieux l’instant présent dans tout ce qu’il offre.
  • Observer les croyances que l’on peut avoir sur soi et en la vie pour créer une ouverture au meilleur.
  • S’entourer de gens qui nous font du bien et ne laisser personne nous dénigrer y compris soi-même.
  • Se donner le droit à l’imperfection et d’avoir besoin de pleurer, de rire, de vivre pleinement.
  • S’autoriser à laisser notre créativité et nos talents s’exprimer.
  • Connecter à l’émerveillement de notre cœur d’enfant, libre et heureux, et aller vers des moyens, de nouvelles ressources pour s’y reconnecter au besoin.
  • S’accorder des moments de silence, de paix et bien d’autres pour s’amuser.

Cette ouverture à soi et à la vie crée de bonnes énergies et protège notre vitalité par amour pour soi.

Plus l’amour de soi est présent, plus on est attiré vers des gens et des situations qui vibrent en ce sens. Des gens heureux, rayonnants, en paix et qui font du bien à côtoyer. Il n’y a pas de jeux de pouvoir. On s’aime assez pour mettre nos limites et se faire du bien allègrement.

On prend notre place, on ose demander de l’aide. Les choses sont fluides et l’amour est un état naturel qui amène liberté, joie et sécurité intérieure. Nous n’avons aucunement besoin de se sentir aimé de tous à tout prix. On va où ça vibre et on est capable de détachement si un milieu demande flexibilité que ce soit au travail ou autre. Qu’en pensez-vous ?

CADEAU : En cliquant sur l’image ci-dessous, vous pourrez télécharger une séance d’intériorisation en ce sens et qui fait un bien immense pour apaiser, se ressourcer et favoriser de nouveaux résultats heureux.

Line Bolduc

Conférencière, formatrice en entreprises, coach certifiée PNL
Cliquez ici pour vous inscrire à l’infolettre gratuite pour plus de ressourcement: 

https://linebolduc.com

Page Facebook professionnelle, cliquez ici

Chaine You tube. Cliquez ici