CADEAU. Extrait du livre « Émotions, joie de vivre et autoguérison. La conscience au-delà des maux »

Extrait. Avant propos du livre.

Me voici à mon septième livre. Cette fois-ci, j’ai ressenti un grand élan pour vous parler d’émotions, d’autoguérison, de joie de vivre et de pleine conscience. Celle-ci permet de revenir à l’instant présent et de changer la perception que nous avons des choses, des personnes et des événements en amenant par le fait même, un bon lâcher-prise. L’autoguérison, c’est la capacité naturelle du corps à créer plus d’harmonie en soi, quand on s’offre les conditions gagnantes, en toute conscience.

Je ne suis pas médecin et, en aucun cas, je ne prétendrai avoir réponse à tel ou tel type de problématique. Ce n’est pas mon expertise. Je me dis, par contre, que nous avons tous la responsabilité d’aider le médecin à nous aider et de favoriser le bon fonctionnement de notre système immunitaire, de notre potentiel régénérateur inné et  de notre bien-être global.

C’est sur la base de mes propres expériences de vie et de bien des constats que j’ai fait en ce sens au fil de ma carrière que je ressens une grande pulsion à aider un maximum de gens. En tant que conférencière, formatrice et auteure en lien avec le mieux-être émotionnel, affectif et physique, j’ai toujours voulu offrir une multitude d’outils aux gens et ce, dans un langage simple et accessible à tous. Je vise à favoriser des prises de conscience qui pourront permettre d’adoucir la vie du plus grand nombre de gens possible.

Le corps porte sa propre sagesse. On n’a qu’à penser à comment une simple égratignure sur un doigt est merveilleusement bien guérie par le processus d’auto réparation du corps, tout comme le rétablissement d’un rhume. Les problématiques de santé sont nombreuses et personne n’a de baguette magique pour garantir un rétablissement absolu. Toutefois, que l’on parle de maladies dites incurables ou de problématiques émotionnelles, je pense que l’ouverture à l’espoir mérite d’être prise en compte. Les ressources abondent de plus en plus, et je m’en réjouis grandement.

Je fais régulièrement des conférences pour des entreprises, des  organismes gouvernementaux, des milieux scolaires, hospitaliers, des congrès ou au sein du grand public, mais aussi auprès de gens de différentes associations (sclérose en plaques, fibromyalgie, cancer, etc.) Ces personnes ont tous un but commun: garder espoir, réussir à maxi- miser leur qualité de vie et ralentir les processus évolutifs de la maladie. J’ai vu, dans ma carrière, bien des cas de rétablissements complets pour des états jugés chroniques. La médecine ne cesse de découvrir de nouvelles avenues et de susciter l’espoir: on ne peut que féliciter ces gens qui travaillent sans relâche.

Mais n’avons-nous pas un rôle à jouer pour le maintien d’une bonne qualité de vie, dans une dimension visant une bonne santé globale? La question ne se pose même pas. Bien sûr que oui. Comme je l’explique dans mon  livre  Renaître du passé. Des larmes au rire, je me suis retrouvée un jour avec de grandes douleurs physiques, et des états émotionnels et psychologiques pitoyables, dont les médecins n’arrivaient pas à identifier la cause à l’époque.

Cela me fait sourire aujourd’hui, en écrivant ce livre, sachant que tout cela est dépassé et résolu depuis si longtemps, car j’étais hypocondriaque, j’avais peur des maladies. Jamais je n’aurais pensé, à cette époque, pouvoir un jour parler de maladies avec autant de détache- ment. Comme il est dit sur le site Wikipédia, l’hypocondrie « est un syndrome caractérisé par une peur et une anxiété excessive et bouleversantes concernant la santé et le bon fonctionnement du corps d’un individu. Une écoute obsessionnelle de son corps amène l’hypocondriaque à interpréter la moindre observation comme le signe d’une maladie grave. » C’est exactement ce que je vivais. On se sent tellement libre quand on choisit de poser les actions pour résoudre ces mal-être et que la persévérance apporte la libération intérieure.

J’ai dû faire des démarches autodidactes pour trouver des façons de m’en sortir. Afin de trouver des réponses, des solutions, du réconfort, j’ai suivi différentes formations et ateliers en lien avec les émotions, la psychosomatique, les approches de santé alternatives, la PNL (programmation neuro linguistique), la métaphysique (au-delà du physique), la diététique, l’autoguérison et plusieurs autres. Au fil des années, je ne cesse de parfaire mon cheminement intellectuel et spirituel, ce qui n’a rien à voir avec la religion, mais est plutôt relié à toute la dimension intérieure de l’être et ce qui soutient le bien-être, la joie d’être, la santé, l’harmonie.

J’ai alors mieux compris le fonctionnement de la relation psycho- physique de l’être et j’ai mis en pratique les enseignements découverts. J’ai enfin pu retrouver mon équilibre et apprendre à penser en termes de prévention et de prise en charge quotidienne de mon bien-être. De plus, l’enseignement que j’offre depuis 1995 m’a apporté beaucoup, grâce aux innombrables personnes rencontrées.

C’est en toute humilité que je vous affirme que ce parcours m’a amenée à des prises de conscience que j’ai profondément envie de partager avec vous. Je le répète, je ne suis pas médecin, mais j’ai appris à comprendre et appliquer certains outils ou pistes de réflexion, pour que chacun puisse aider son médecin à l’aider et à s’impliquer à fond dans la prise en charge de son mieux-être général et de sa joie de vivre.

Le médecin est indispensable : il doit être là pour poser des diagnostics et encadrer les traitements. Une fois le diagnostic posé, nous avons les bases pour savoir sur quoi agir au fin fond de soi. Le fait de se questionner davantage pour comprendre le fonctionnement corps- âme-esprit est pour moi un incontournable.

Il y a mille et unes affections, plus ou moins graves, qui peuvent survenir dans une existence et dont on ne comprend pas toujours le sens. Le médecin devient la référence pour pallier à la situation et avec lui, nous avons la responsabilité de tout mettre en œuvre pour aider le corps à se réparer. J’éprouve une profonde gratitude pour les inter- venants médicaux, quel que soit leur place dans cette grande sphère scientifique et humaine. Je suis aussi ouverte aux approches alternatives, car elles m’ont beaucoup aidée, ainsi que tant de gens que je connais. Pour moi, les deux sont complémentaires.

Parmi tous les mécanismes physiques qui régissent le bon fonctionnement du corps, la joie de vivre et le rire sont une base essentielle dans une approche de santé globale. J’aborde d’ailleurs l’impact du rire et de la joie de vivre dans mon livre Le mieux-être par le rire. Réveiller son médecin intérieur. Trop de fois pour bien des gens, l’absence de joie et les pensées limitatives liées au passé ou à des émotions perturbatrices, risquent d’influencer la santé, l’état de bien-être général. La personne se sent alors loin de son essence, de son authenticité, de son plein potentiel quand le passé a réussi à resserrer son emprise sur elle et à la détourner de l’essentiel.

Comme elle devient plutôt incapable d’accéder à cette joie pro- fonde, le déséquilibre peut s’installer. Il y a une limite à faire croire que tout va bien, quand, très souvent, on ressent de la tristesse et du désarroi, des sentiments que l’on enfouit profondément. Tant de masques pour tenter de bien paraître aux yeux des autres. Se laisser enliser favorise, à mon sens et selon mon expérience, l’émergence de terrains propices aux malaises et à la maladie et ceci se fait si subtilement, au fil du temps. De là l’importance de vivre en adoptant une nouvelle conscience, pour que de merveilleuses choses se produisent sur tous les plans. La maladie agit souvent comme agent de change- ment. Des transformations étaient-elles devenues nécessaires, mais non entendues ?

J’ai abordé la santé et l’équilibre de vie dans l’ensemble de mes livres, sous des aspects toujours différents. Dans celui-ci, je me concentre sur le potentiel naturel d’autoguérison. Certains diront, avec raison, qu’on ne peut tout guérir et que la matière a une fin en soi. Mais au fil des jours, on veut pouvoir savourer le moment présent, avoir un maximum d’harmonie, de sérénité physique et psychologique. Que fait-on pour aller dans cette direction, pour s’ouvrir à de nouvelles perceptions de ce qui arrive?

Mon but ici, est de vous apporter ces élans d’espoir, de vous présenter des faits, des références, afin que jamais ne faiblisse l’intense lumière de vie innée que vous portez et qui fait croire instinctivement que votre état de santé peut avoir le potentiel de s’améliorer. En y ajoutant de nouvelles ressources, venant appuyer les conseils et traitements du médecin, on modifie ce qui se passe à l’intérieur de nous sur bien des plans. La prévention quotidienne est tout aussi importante. Nul besoin d’avoir une maladie pour avoir ces notions à l’esprit et pour les appliquer.

Il est temps d’écouter ce que demande la vie en nous. Et si la maladie devenait le symptôme de quelque chose de plus profond? Par ses ressentis, son état, le corps extériorise ce qui va bien en soi et ce qui va moins bien. Les premiers chapitres aborderont le sujet tout en douceur, afin d’ouvrir sur un contenu qui, je l’espère, pourra être porteur de renouveau dans votre vie et celle de vos proches.

Note importante: Ce livre ne promet rien. Il n’est aucunement une thérapie ni un outil visant à remplacer toute approche médicale et thérapeutique ou une médication; cela va de soi. Il est le simple reflet d’un parcours, où les éléments conscientisés, les expériences, les recherches, les partages recueillis se veulent un phare pour inspirer chacun à stimuler son propre potentiel régénérateur, à donner un sens plus profond à la maladie et à envisager la santé sous un angle encore plus global. Il est important de s’occuper de nos cinq plans: mental, physique, émotionnel, énergétique et spirituel. C’est sur ces bases que les ressources partagées et l’invitation à l’action viendront se déposer. Je vous félicite de prendre ce temps pour vous afin de soutenir et d’optimiser votre plein potentiel corps, âme et esprit dans l’optique d’une bonne santé globale.

Pour commander ce livre, visitez ce lien https://linebolduc.com/boutique

Les frais d’envois sont minimes