Depuis des siècles, voire des millénaires, la femme s’est sentie si piétinée dans ce monde, qu’elle en porte la douleur profondément en elle, comme une empreinte apparemment indélébile…

Elle a soif de retrouver ses pouvoirs féminins que sont entre autres l’accomplissement, l’intuition, la douceur, plus de lenteur, la réceptivité, la sexualité heureuse et amoureuse, la sensibilité, la sensualité, la communication, la complicité, l’écoute… mais devant une si grande absence de reconnaissance de ses qualités féminines de la part l’autre et envers elle-même, elle en est venue à se perdre de vue trop souvent.

En manque d’outils, plusieurs femmes tentent de trouver leur place au coeur de leur corps.
Qu’en est-il pour vous ?

La sexualité est bien plus que le simple aspect génital, et cet espace crie aussi au secours au cœur de tant de femmes. Il peut même affecter leur libido lorsqu’elles ne se sentent pas comprises par les hommes, ou quand elles ne savent pas pourquoi il y a des résistances en elles.

Les hommes se sentent aussi avec une grande charge de devoir satisfaire madame sans trop connaitre certaines subtilités bien des fois, mais elle a aussi un rôle à jouer. S’ajuster corps et âme c’est un art qui demande communication et ressourcement au besoin. Devant ces états de mal-être profond, nul soin de culpabiliser. On ne nous a tout simplement pas enseigné ces choses essentielles sur le fonctionnement de l’être profond!

Notre tendre enfance trace déjà la direction de notre évolution comme femme, puisque je me concentre sur nous aujourd’hui. A-t-elle été heureuse ou malheureuse et limitante ? Y a-t-il eu des injustices, des manques, des abus… ou pire encore ?

Quelle que soit la douleur ou la souffrance que vous portez, imaginez que vous ne faites rien pour que ça change, pour la libérer, l’aimer, l’accueillir et qu’en conséquence, elle soit encore présente dans votre quotidien dans 20 ans d’ici… Serez-vous satisfaite de votre vie ? Aurez-vous des regrets ? Pourrez-vous seulement supporter cette absence d’intimité avec vous-même si longtemps ?

Je sais que ce sont de grandes questions et accueillez-les sans culpabilité. Elles ne visent qu’à faire émerger le besoin de se donner plein d’amour et de bienveillance et à être dans l’action pour se libérer avec joie et amour.

En tant que femme, j’ai moi aussi connu certaines de ce situations blessantes et humiliantes. Alors je vous comprends sincèrement! Je suis la preuve qu’il est possible de s’en sortir et de s’épanouir pleinement. C’est ce qui fait que je peux vous aider dans ce processus.

On ne peut changer le passé ni les autres, mais on peut se libérer dès maintenant de ces programmations (car les traces que laissent ces événements en nous sont précisément cela : des programmations. Et tout programme peut être réécrit).

Il est temps de faire la lumière sur tout cela, il est temps de rencontrer votre être profond, la véritable femme que vous êtes et d’en laisser pleinement rayonner la lumière!

Si vous en ressentez l’élan, vous pouvez dès maintenant cesser de ressentir ce vide, ces manques, ces incompréhensions et activer douceur et lenteur en harmonie avec vos rythmes naturels.

Il est possible de s’autoriser plus de sensualité (implication des sens dans la communication avec soi et l’autre, espace de découverte et d’accueil pour de nouvelles sensations corps, âme, esprit pour ainsi dire, etc.).

Il est tellement souhaitable de s’offrir une meilleure connaissance de soi et de ressentir plus de sécurité intérieure, d’admiration et d’amour pour vous-même. On attend souvent trop longtemps avant de se donner cet amour!

Cliquez ici pour voir la vidéo go.linebolduc.com/feminite

Ce qui a blessé les femmes

Les abus, les trahisons, les peines en amour, les dénis parentaux sont autant de raisons qui ont amené les émotions à se cuirasser dans le corps et qui maintiennent des états de mal-être profonds. Bien des silences et des incompréhensions en découlent au coeur de soi.

On ne peut changer le passé, mais on peut recadrer ces programmations comme je le fais avec les clientes et c’est tellement source de grand bien-être. Je parle par expérience car j’ai vécu des années d’intimidation à caractère sexuel et des abus psychologiques en ce sens.

Tout ça avait cuirassé ce trauma dans ma chair, dans l’expression totale de la femme que je suis. Une longue traversée a dû être entreprise pour m’en sortir, et j’ai réussi. Je suis aujourd’hui libérée de ça, épanouie avec moi-même et dans ma relation amoureuse. Je me suis faite aidée, et pas à pas, j’ai retrouvé cet espace de paix et de joie en moi. C’est cette pulsion intérieure qui m’invite à aider d’autres femmes en ce sens.

 Douceur et lenteur

Le corps et le cœur de la femme ont besoin d’être apprivoisés, réchauffés dans la douceur, la sensualité et la lenteur. C’est apaisant, sécurisant pour que le corps s’ouvre à la relation sexuelle notamment. Sinon, tant de femmes se sentent retenues, bloquées et ne savent pas quoi faire et pourquoi et risquent de ne pas se sentir à la hauteur.

C’est même à la femme de guider l’homme en ce sens, mais souvent, elle ne le sait pas ou n’a pas appris comment faire. Elle se retrouve à s’ajuster au rythme masculin, à ne pas savoir comment identifier ses besoins ou les combler et les frustrations ou fuite de l’intimité peuvent s’en suivre.

La féminité, la sexualité, la saine communication avec soi et l’autre, c’est un art qui s’apprend, en commençant par la rencontre avec soi et nos zones de vulnérabilité, nos peurs, nos jugements envers nous, nos besoins.

Une majorité de femmes ressentent un manque de réalisation ou d’outils au coeur d’elles-mêmes par rapport à leur épanouissement intime et amoureux. Certaines se sont rigidifiées, sont tendues en amour, en manque de libido, ont pris du poids et n’arrivent pas à le perdre et ne comprennent pas pourquoi. On pourrait tellement énumérer de situations où la femme sent qu’elle s’est perdue quelque part. Bien entendu, il y en a qui sont totalement bien.

La bonne nouvelle, c’est qu’on peut renaitre du passé. On ne peut le changer, mais on a la possibilité de le redéfinir et revivre ici et maintenant. Les états de mal-être au cœur de notre féminité demandent cette rencontre avec soi, avec notre corps et nos émotions. C’est important de s’autoriser à les accueillir avec bienveillance, au lieu de se flageller avec les déceptions et l’auto-dénigrement, ou encore de se refermer et se dire que ce n’est pas pour soi. De là, on apprend à mieux communiquer avec soi, avec douceur, et faire des choix appropriés, mieux guider notre partenaire, prendre des décisions qui nous font du bien dans le respect de soi.

Femme ou enfant…

Les hommes harmonieux aiment les femmes assumées, charmantes, rayonnantes, comme nous on aime un homme tendre, attentionné, virile, capable de parler d’émotions, à l’écoute. Quand on est adulte, on souhaite rayonner ces charmes naturels, mais malheureusement, trop d’hommes et de femmes restent pris dans le rôle du petit garçon ou de la petite fille blessée, et on sait quel type de relation ça donne. Dépendance affective, déception, sentiment de rejet, d’abandon, chicanes, etc. Plusieurs hommes ont mal en dedans et gardent tout ça en silence aussi. Des abus ou des peines, ils en ont vécu eux aussi.

 Sensualité ou génitalité

Le message que je veux vous apporter aujourd’hui vise à créer une ouverture nouvelle à cet espace si lumineux en vous et qui ne demande qu’à être libre d’être si besoin. Pour la femme, ce sera davantage la sensualité qui allume et pour l’homme, la génitalité. On est à l‘opposé. On peut faire de nos forces respectives un maillage vibrant pour créer une sphère de couple précieuse et génératrice d’amour de soi, de l’autre et de plaisir partagé, offrant un espace d’heureuses découvertes. Une femme en harmonie a un désir d’être avec un homme en harmonie et vice versa.

Le dénigrement parce qu’il y a mal-être

Parfois, il arrive que des femmes qui ne se trouvent pas bien ou belles ou qu’elles sont si blessées en dedans, qu’elles en arrivent à dénigrer d’autres femmes qu’elles perçoivent plus belles (taille différente, celles qui s’entrainent et prennent soin d’elles…). La souffrance est si grande que la pente leur semble insurmontable et c’est comme si inconsciemment elles tentaient de survivre à ce mal ainsi, pour se donner une raison de composer avec leur état d’âme. Ce qu’elles disent en fait est : « j’aimerais dont être comme ça.»

On ne choisit pas notre corps, on nait avec certaines caractéristiques, mais on peut le façonner, l’aimer et l’honorer tout comme la vie en soi.

La femme a besoin de plus de douceur, de lenteur, de se donner la permission d’être amoureuse, sensuelle, féminine, sexuelle, d’être fière de qui elle est et de se faire aider au besoin car la récompense est grande. Être libre dans son corps et dans son être profond, ses émotions, c’est merveilleux.

La danse est extraordinaire pour redonner de la souplesse au cœur. Les mots sont merveilleux pour redonner de la vitalité à l’âme et les actions pour aller au-delà de ces voiles sont des cadeaux de vie indescriptibles.

A la lumière de tout ça, c’est pourquoi, j’ai entre autres choisi de créer une formation spécifique pour les femmes sous le thème « Du féminin blessé à la liberté intérieure. À la rencontre de votre énergie amoureuse et sensuelle » sur ce lien https://go.linebolduc.com/feminite  La prochaine série débute le 15 septembre prochain.

J’ai aussi choisi d’aider en coaching PNL (programmation neurolinguistique) en ligne, ce qui est super efficace. https://linebolduc.com/coaching-individuel

Je raconte mon histoire dans mon livre « Renaitre du passé. Des larmes au rire » et chacun de mes livres visent à retrouver un plein pouvoir personnel. Détails sur https://linebolduc.com section boutique.

Bravo de vous choisir ainsi et merci pour ce temps partagé aujourd’hui.

Line Bolduc

 

>